"Venus d'ailleurs" : l'exil et l'espoir des réfugiés racontés par Paola Pigani

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/10/2015 à 14H40, publié le 30/09/2015 à 13H41
Paola Pigani est installée à Lyon, elle vient juste de sortir son deuxième roman "Venus d'ailleurs" aux éditions Liviana Lévi

Paola Pigani est installée à Lyon, elle vient juste de sortir son deuxième roman "Venus d'ailleurs" aux éditions Liviana Lévi

© France 3 / Culturebox

Avec "Venus d'ailleurs" Paola Pigani signe un deuxième roman en résonance directe avec l'actualité. Le lecteur plonge dans le quotidien de Mirko et Simona, deux réfugiés kosovars, qui fuient leur pays dévasté par la guerre en 2001. Arrivés en France, le frère et la soeur vont faire des choix différents.

"Venus d'ailleurs", le deuxième roman de Paola Pigani plonge dans la traversée des migrants venus du Kosovo. Au début des années 2000, alors que la guerre a décimé leur pays, Mirko et Simona, deux frères et soeurs déracinés, vont appréhender l'intégration différemment. Elle, veut à tout prix et au plus vite être comme tout le monde, quant à lui, il s'attache aux lieux en friche aux périphéries de la ville. Dévastés par les destructions, l’une cherche à colmater les brèches quand l'autre reste en errance et recherche la béance.

Rencontre en lecture avec Paola Pigani avec quelques extraits de "Venus d'ailleurs"

Reportage : M. Figureau / L. De Bretagne  / C. Thomas
Paola Pigani a situé son deuxième récit à Lyon, sa ville d'adoption. Fille de parents italiens, elle passe une bonne partie de son enfance en Charente au milieu d'une famille nombreuse. Pour s'extraire du bruit, elle s'isole dans les livres avec une aïeule d'origine slovène. Contemplative et rêveuse elle s'évade avec les mots de Cocteau, Rimbaud, Kafka, Rilke, Le Clezio, Pavese. Pendant les huit années qu'elle passe au penssionnat, elle dévore la poèsie à la lueur d'une lampe de poche. "Venus d'ailleurs" c'est un peu son histoire à elle, les lieux de l'enfance qu'elle a dû abandonner et les images qu'elle s'est créées pou continuer de rêver. 

Résumé de "Venus d'ailleurs" : Ils sont arrivés à Lyon au printemps 2001. Ils ont un peu plus de vingt ans et leur voyage ressemble à celui de milliers d’autres Kosovars qui fuient la guerre: le passage clandestin des frontières, les mois d’attente poisseux dans un centre de transit avant d’obtenir le statut de réfugié... Mirko et sa sœur Simona partagent la même histoire et pourtant leur désir de France n’est pas tout à fait le même. Son intégration, Simona veut l’arracher au culot et à la volonté. Alors elle s’obstine à apprivoiser les lois du labyrinthe administratif et les raffinements de la langue. Mirko est plus sauvage. Pour lui, le français reste à distance. Il travaille sur des chantiers avant de regagner la solitude d’un foyer anonyme. Souvent, il pousse jusqu’aux lisières de la ville où il laisse sur les murs des graffs rageurs. C’est dans ces marges qu’il rencontre Agathe et tisse le début d’un amour fragile.
Venus d'ailleurs Paola Pigani © France 3 / Culturebox
Après "N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures", un premier roman très remarqué, récompensé par sept prix littéraires, retraçant l’internement d’une famille manouche au camp des Alliers entre 1940 et 1946,  "Venus d’ailleurs" est le second roman de Paola Pigani..

Paola Pigani est en signature le 2 octobre à la librairie du Cours à Lyon et les 10 et 11 octobre 2015 à Lire en poche à Gradignan

"Venus d'ailleurs" de Paola Pigani (éditions Liana Levi)
176 pages - 17 €

Lire un extrait sur Liana Lévi