Les éditions Gallimard lancent un vaste programme de réédition de l'oeuvre complète d'Italo Calvino

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 19/12/2012 à 18H22, publié le 11/12/2012 à 17H06
Italo Calvino dans son cabinet de travail à Paris en 1978

Italo Calvino dans son cabinet de travail à Paris en 1978

© ANDERSEN ULF/SIPA

Les Éditions Gallimard se lancent dans la republication en Folio de l'intégralité de l'œuvre d'Italo Calvino. L'aventure commence avec la trilogie "Nos Ancêtres", trois romans parfaits pour entrer dans l'œuvre réjouissante de ce conteur-philosophe italien.

L'univers unique de Calvino, figure majeure de la littérature du XXe siècle, réédité intégralement : voilà une excellente nouvelle ! Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est une très bonne occasion de le découvrir, pour les autres, de le relire. C'est aussi une littérature à mettre entre les mains des jeunes lecteurs, car les livres de Calvino sont du genre à susciter l'engouement pour la lecture. Ces trois premiers ouvrages réédités sont parfaits pour entrer dans son œuvre. Ecrite au début des années 50, la trilogie "Les ancêtres", est une série de trois contes philosophiques, où l'auteur explore la condition humaine dans un registre fantastique.

Le Vicomte pourfendu : parti en guerre contre les Turcs, le vicomte Médard de Terralba est fendu en deux par un boulet de canon. La moitié droite de son être survit. De retour sur ses terres, elle va se montrer cruelle et faire régner la terreur chez les habitants. Mais voici que l’autre moitié fait son apparition au pays. Ce texte questionne sur le bien et le mal, montrant avec humour les pérégrinations intérieures de l'homme.
(Traduction de l’italien par Juliette Bertrand, revue par Mario Fusco, Collection Folio, n° 5457, Gallimard, 144 pages, 5,30 €)
 
Le Baron perché  "Pour bien voir la terre, il faut la regarder d’un peu loin." En 1767, suite à une dispute avec ses parents au sujet d’un plat d’escargots, le jeune Côme Laverse du Rondeau monte dans le chêne du jardin. Il s'installe définitivement dans les arbres et n'en descendra plus jusqu'à sa mort. Il forge sa vie d'home là, entre la terre et le ciel, s’y éveillant au savoir et à l’amour, à la solitude et à la fraternité. Ce Conte philosophique est un hommage au siècle des Lumières, et fait l'apologie de la liberté, avec humour et fantaisie.
(Traduction de l’italien par Juliette Bertrand, revue par Mario Fusco, Collection Folio, n° 5458, Gallimard, 400 pages, 7,50 €)
 
Le Chevalier inexistant  : un jour que Charlemagne passe en revue ses troupes, il fait une étrange découverte : dans l’armure blanche d’Agilulfe Edme Bertrandinet des Guildivernes, il n’y a personne. Soldat modèle, le chevalier s’acquitte de ses charges à force de volonté et de foi en la sainteté de leur cause... Italo Calvino donne à ce personnage un serviteur, l’écuyer Gourdoulou, qui existe mais ne le sait pas, et dont le caractère joyeux et excentrique, est à l'opposé du preux chevalier droit et courageux. A travers ce conte chevaleresque, Calvino dénonce l’absurdité de la guerre et offre une réflexion sur l'existence dans un monde bouleversé par la seconde guerre mondiale.
(Traduction de l’italien par Maurice Javion, revue par Mario Fusco, Collection Folio n° 5459, Gallimard, 224 pages, 6,50 €)
Les trois romans de la trilogie "Les Ancêtres", Italo Calvino

Les trois romans de la trilogie "Les Ancêtres", Italo Calvino

© Folio/Gallimard
Gallimard prévoit de publier dès mars 2013 : "Le sentier des nids d’araignée", un roman de jeunesse qui explore la résistance à travers le regard d'un enfant sauvage,  "Les villes invisibles", merveilleux atlas de cités imaginaires aux noms de femmes, où s'engage un dialogue entre Marco Polo et Kublai Khan, et "Sous le soleil Jaguar", ouvrage sur les cinq sens, interrompu par la mort de Calvino en 1985.

D'ici 2015, la réédition de plus de 20 titres est programmée en Folio et en Grand Format, dont de très nombreuses retraductions. On s'en réjouit d'avance. Italo Calvino a exploré tous les champs de la connaissance, il a inventé un univers littéraire merveilleux. Bref, un bonheur de lecture.