Terry Pratchett, l'auteur de la série du "Disque-Monde", est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/03/2015 à 17H40, publié le 12/03/2015 à 17H15
Terry Pratchett en août 2012

Terry Pratchett en août 2012

© John Lawrence / Rex Fea / SIPA

L'écrivain britannique de science-fiction et de fantasy humoristique Terry Pratchett, célèbre pour sa série des "Annales du Disque-monde", est décédé jeudi à l'âge de 66 ans, a annoncé son éditeur, Transworld Publishers.

Terry Pratchett, qui souffrait depuis 2007 d'une forme rare et précoce de la maladie d'Alzheimer, s'est éteint chez lui, entouré de sa famille et avec son chat sur son lit, annonce l'éditeur.
 
Il était un des auteurs britanniques les plus vendus dans les années 1990. Il avait vendu plus de 85 millions de livres dans le monde, selon le Guardian. Les lecteurs du magazine littéraire Book l'avaient été désigné en 2006 deuxième meilleur écrivain britannique vivant derrière J.K. Rowling, l'auteur de Harry Potter.

Les "Annales du Disque-Monde"

Terry Pratchett avait publié plus de 70 livres, dont une quarantaine pour la seule série des "Annales du Disque-Monde", entamée en 1983. Il crée un monde plat et circulaire, soutenu par quatre éléphants, eux-mêmes perchés sur la carapace d'une tortue géante. Un monde plein de magie peuplé de personnages décalés.

Visant un public de jeunes adultes, les Annales se distinguent par leur ton irrévérencieux et sont empreints de références parodiques à la culture classique, à la mythologie mais aussi à la musique rock. La série comporte une quarantaine de romans.
 
Terry Pratchett avait continué à écrire malgré la maladie, et terminé le dernier livre de la série l'été dernier. Il a "affronté sa maladie d'Alzheimer publiquement et courageusement. Ces  dernières années, c'était son écriture qui le maintenait en vie", a ajouté Transworld.

Un militant du droit à l'euthanasie

Depuis qu'il se savait malade, il militait pour le droit à l'euthanasie. En 2011, il avait réalisé un documentaire pour la BBC montrant le décès par euthanasie d'un hôtelier britannique en Suisse, ce qui avait suscité un vif débat au Royaume-Uni où l'euthanasie est illégale.
   
"J'ai honte que les Britanniques doivent se traîner jusqu'en  Suisse, pour un coût considérable, afin d'avoir les services qu'ils souhaitent", avait-il déclaré sur la BBC, se disant "scandalisé par la  situation" dans son pays.