« Rapaces « de PPDA : petit meurtre entre ennemis

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/05/2012 à 11H15
Patrick Poivre d'Arvor

Patrick Poivre d'Arvor

© BALTEL/SIPA & DR

Publié il y a quelques semaines – avant l’épisode de l’Académie Française – ce polar bien troussé explore les coulisses des 20 heures, un univers que l’auteur a fréquenté si longtemps. Sa galerie de portraits vaut le détour.

Chris Rather présentait la grand-messe d’information quotidienne de « Canal Première ». Le corps du jeune journaliste, au physique de playboy et à l’insolente réussite, est retrouvé au fond d’un lac, dans des circonstances rappelant la disparition de Robert Boulin.

Affaire d’état ? On n’en sait encore trop rien, mais l’affaire déclenche un vent de panique dans les allées du pouvoir et les milieux médiatiques et judiciaires. Leader des audiences, la chaîne privée qui employait Rather appartient à un grand groupe dont le patron est un intime du président Sarkozy. 

Et ce qu’on découvre n’a rien de glorieux. Des journalistes pleutres, des stars cocaïnées, des patrons sans scrupules, des magistrats aux ordres… Dans le bureau des enquêteurs, c’est le grand déballage. 

Plus que l’intrigue, assez conventionnelle, ce roman noir vaut par les coups de griffes de PPDA. Avec un tout petit peu d’imagination, on découvre très vite chez qui le journaliste-écrivain a trouvé ses sources d’inspiration. C’est méchant, bien écrit et finalement assez réjouissant. Noir, quoi.

« Rapaces » de Patrick Poivre d’Arvor (Cherche Midi) 305 pages 17,00 €