Quelques idées pour vos lectures d'été

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 02/07/2013 à 21H51, publié le 01/07/2013 à 18H30
Les Français profitent de l'été pour lire

Les Français profitent de l'été pour lire

© ALBERTO / IMAGE SOURCE

Les Français profitent de l'été : ils lisent trois fois plus pendant les vacances que pendant le reste de l'année, entre deux et trois livres en deux semaines. Gros pavés, polars, BD, essais… Quoi lire pour ensoleiller votre été ? (on ne sait jamais, avec cette météo…). Voici quelques idées.

LES LIVRES DE L'ANNEE
(Ceux que vous n'avez pas eu le temps de lire. Vite, avant l'arrivée des 555 romans de la rentrée 2013 ! ).
Le Milieu de l'horizon Roland Buti
Le récit d'une tragédie vécue par un adolescent dans la ferme familiale suisse à l'été caniculaire de 1976. La fin de l'enfance et la fin d'un monde paysan en décomposition. Brûlant.
(Editions Zoé - 192 pages -18 €)
Arrive un vagabond Robert Goolrick
Récompensé par le Grand Prix des lectrices de "Elle", le 3e roman de Robert Goolrick, le récit d'une passion dévastatrice entre un homme venu de nulle part et une femme fatale enfermée dans ses rêves hollywoodiens.
(Anne Carrière - 320 pages - 21,50 €)
Heureux les heureux Yasmina Reza 
Un roman ludique qui dresse une série de portraits dont la somme offre le spectacle de la comédie humaine contemporaine.
(Flammarion - 192 pages -18 €)
Un notaire peu ordinaire Yves Ravey 
Un court polar à la Simenon. Frissons garantis.
(Minuit - 122 pages - 12 €) 
A moi seul bien des personnages John Irving
Le dernier Irving. Un bon gros roman à la fois drôle et touchant. Du Irving quoi...
(Edtions du Seuil - 480 pages - 21.80 €) 
Comment j'ai appris à lire Agnès Desarthe
Où l'auteur remonte le fil de son histoire avec les livres. Passionnant. En plus, son livre est mine de rien truffé de conseils de lectures.
(Stock - 173 pages - 17 €) 

LES CLASSIQUES
(A lire, si ce n'est pas déjà fait, sinon à relire)
Belle du seigneur, Albert Cohen. 
1000 pages de bonheur littéraire… Une lecture doublement bénéfique : en plus du plaisir de lire un chef d'œuvre, vous aurez le droit de ne pas aller voir le film.
(Folio - 12 €)
Shining Stephen King.
Deux bonnes raisons de lire (ou relire) ce roman. Le film culte de Stanley Kubrick, adapté du roman de maître de la SF, fera l'objet d'un prequel, idée qui laisse l'écrivain perplexe. Deuxième bonne raison : revenir aux sources du film de Stanley Kubrick, moult fois analysé et décortiqué par des obsédés, comme le montre "Room 237", un documentaire de Rodney Ascher.
(Livre de poche- 7,60  €).
Romans 1 : La route de Los Angeles/ Bandini/ Demande à la poussière John Fante
Les éditions Bourgois ont eu la bonne idée de rééditer l'œuvre de ce grand auteur américain. Trois épisodes de la saga Bandini dans un seul volume. Un régal, parfait pour l'été.
(Christian Bourgois  - 752 pages – 22 €)
Gatsby le Magnifique Francis Scott Fitzgerald. Un autre chef d'œuvre adapté cette année au cinéma. L'auteur est également entré dans la Pléiade cette année.

"YES YOU CAN"
(Saut en parachute, plongée sous-marine, ascension du Mont Blanc… L'été c'est le moment des défis. Pourquoi pas lire en anglais ?)
Le département Harrap's des éditions Larousse a lancé "Yes you can", une collection de best-sellers ango-saxons sous-titrés. Déjà disponibles cet été : The Drop de Michael Connelly, Paper Money de Ken Follett, A mind to murder de P.D. James et A mind to murder de Stephen King... (Tous les numéros sont à 8,90 €).

ET AUSSI …
(Des vampires et du rire)
Le Journal perdu de Bram Stoker – Les secrets de l’auteur de Dracula Bram Stoker  (Editions J’ai Lu – 14,90 €). Conseillé par Jacky Bornet, le spécialiste cinéma de Culturebox, un curieux document : le journal rédigé de 1871 à 1881 par Bram Stoker. Récemment découvert, il s’agit moins d’un journal intime, qu’une compilation d’anecdotes, de projets, de blagues (pas toujours très fines) qui permettent d’avoir un autre regard sur l’auteur de "Dracula". De riches précisions biographiques de ses 21 à 31 ans éclairent un destin atypique, discret et paradoxalement retentissant. 1881, quand il clôt ce journal, correspond à l’année où il se marie et embarque pour Londres, année où sa carrière littéraire et théâtrale va prendre son essor.
Desproges, Réédition limitées de quatre titres.
Manuel de savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis/ Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis/ Les étrangers sont nuls/ Vivons heureux en attendant la mort.
Extrait : "Les Italiens sont appelés ainsi parce qu'ils gesticulent en mangeant des nouilles."
(Point Seuil - 7,50 €)