"Popa Singer" : René Depestre règle ses comptes avec Duvalier en mode burlesque

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/03/2016 à 11H00, publié le 10/03/2016 à 10H47
René Depestre

René Depestre

© France Ô / culturebox

Depuis « Hadriana dans tout mes rêves », prix Renaudot en 1988, l’écrivain haïtien René Depestre n’avait pas publié de roman mais des essais ou de la poésie. A près de 90 ans, il publie chez Zulma, « Popa Singer », un roman autobiographique, situé en pleine période duvaliériste.

Reportage : Christian Tortel, Jean-Pierre Magnaudet. Montage : Monique Bergeron. Mixage : Leo Friez.

En 1958 à Port-au-Prince, René Depestre a 32 ans et déjà une solide réputation d’activiste politique. A Paris, après des études de lettres et de sciences politiques à la Sorbonne, il a fréquenté les poètes surréalistes et les intellectuels de la négritude.

Pour ses idées anticolonialistes, il a été expulsé de France puis de Prague, en Tchécoslovaquie. Après un long périple, de Cuba au Brésil, il rentre au pays natal.

"Nazisme noir" des tropiques

Un retour qu’il raconte dans « Popa Singer », surnom donné à sa mère qui faisait vivre sa famille avec sa machine à coudre.

Ce roman est donc politique. On aime sa narration de la rencontre qu’il a faite avec François Duvalier, président de la République d'Haïti de 1957 à 1971, et qui sera "président à vie" à partir de 1964.
Nul comme Depestre n’a le style pour raconter une dictature sur le mode burlesque. Sous sa plume, les Tontons macoutes sont de monstrueuses marionnettes dans l’engrenage infernal du pouvoir, véritable "nazisme noir" des tropiques. Depestre aime à dire que seule le surréalisme lui permet d’allier le grotesque et la gravité de la situation. Un roman plein d’"haïtionades", de "haïtiâneries", et de "créolades".

Politique, surréaliste, Popa Singer est aussi un roman d’amour dédié à sa mère, véritable âme de ce livre, elle qui sait lire les situations de péril pour guider ses enfants. Depestre aura 90 ans cette année. Il vient d’écrire le livre le plus jeune qui soit.


"Popa Singer" de René Depestre, Editions Zulma