"Nous serons des héros": voyage initiatique en adolescence signé Brigitte Giraud

Par @OlivierFlandin
Mis à jour le 29/09/2015 à 17H22, publié le 29/09/2015 à 13H50
Brigitte Giraud à Rillieux © Capture d'écran France 3 / culturebox

Sélectionné pour le Prix Femina, le 11e roman de Brigitte Giraud plonge dans l'histoire initiatique d’un jeune homme d’origine portugaise confronté à l’exil dans la banlieue lyonnaise et à la découverte de lui-même.

Dans son dernier roman Brigitte Giraud mélange plusieurs thèmes qui lui sont chers : l’adolescence, le déracinement, la mémoire, le corps... Et comme à son habitude elle sait placer avec délicatesse le lecteur dans la peau de son personnage principal. Il s’agit cette fois-ci d’Olivio, un jeune Portugais des années 70 qui quitte son pays brusquement après la mort de son père, en héros, dans les geôles de Salazar. Il se retrouve à Rillieux-la-Pape, une banlieue de Lyon qui avait à l'époque des airs de campagne. L'image du pays quitté est alors liée aux souvenirs du père, forts et flous à la fois  : "J’ai vécu huit ans avec mon père et je n’ai plus dans l’oreille le son de sa voix. Très peu son visage, ma mémoire n’a pas fixé ses traits".

Olivio doit se réinventer une histoire, affirmer sa personnalité entre une mère timide et un beau-père avec qui les relations sont compliquées ."L’adolescence est une sorte d’exil" explique l’auteur dans une interview à France 3 Rhône-Alpes, "on est étranger à soi-même, on se cherche et on se sent éjecté de sa propre trajectoire ".

Reportage : M.Figureau, J.Perrier, C.Thomas

Elle-même née en Algérie, où elle a très peu vécu, Brigitte Giraud évoque directement dans son livre "le mythe" du retour au pays :  "Je pense que l'idée du retour est une grande question pour les exilés. Est-ce qu’à un moment il est légitime de retourner vivre là-bas ? Où est sa place ? En général pas tout à fait ici et pas tout à fait là-bas, c’est assez compliqué…".

Le  retour d’Olivio au Portugal est décrit dans ce livre dans un mélange de flottements, d’interrogations mais aussi d’affirmation de soi lors d’un très beau passage lié à la découverte du lieu où son père est mort. Car ce livre, au-delà des questions liées à l’immigration, pose en fil conducteur le sujet central de l’identité d’un garçon qui ne se sent pas tout à fait comme les autres et évoque avec finesse des thèmes très actuels comme celui de la famille recomposée. 

"Nous serons des héros" de Brigitte Giraud (Stock)- 198 pages - 17€50

Lire un extrait du livre ci-dessous, p°51