Lectures d'été : les Français lisent 3 fois plus pendant les vacances

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/07/2012 à 11H53
Comment choisir ses lectures d'été ?

Comment choisir ses lectures d'été ?

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Au bout du monde ou près de chez soi, l'été rime avec lectures, mais que choisir et comment ? Presse, sites spécialisés et libraires se démènent pour prodiguer des conseils aux vacanciers qui lisent trois fois plus pendant leurs congés que le reste de l'année.

Si les Français lisent en moyenne onze livres par an, ils en dévorent trois durant les vacances estivales et privilégient les polars, selon une récente étude de l'Ifop pour un libraire en ligne.

Vu sur la mer, de Jean Rolin

Vu sur la mer, de Jean Rolin

© La Petite Vermillon/La Table Ronde

Au rayon noir

"La Sirène", de Camilla Läckberg, en tête des ventes, ou  "Noyade en eau douce", de Ross Macdonald, réédité 30 ans après la mort de l'auteur, feront frissonner malgré le soleil, tout comme "L'heure des  gentlemen", de Don Winslow, "Le prix à payer", de Lotte et Soren Hammer, ou  "Arab jazz", de Karim Miské. Les fans de suspense pourront aussi s'évader avec "Intrigue à Venise", d'Adrien Goetz, "Mapuche", de Caryl Férey, ou "Un avion sans elle", de Michel  Bussi, prix des Maisons de la presse 2012.

Mapuche, de Caryl Férey

Mapuche, de Caryl Férey

© Série Noire/Gallimard

Besoin d'un fil rouge pour les lectures de l'été ? Le réseau social Babelio et le journal ActuaLitté se sont associés pour dévoiler les ouvrages préférés des lecteurs, une sélection actualisée tous les quinze jours par ces deux sites de référence. Les internautes ont déjà notamment plébiscité "Avenue des Géants", de Marc Dugain, "La maison en petits cubes", de Kunio Katô, "1Q84", de Haruki Murakami, "Les affligés", de Chris Womersley, ou "La comtesse de Ricotta", de Milena Agus.  Ils ont aussi flashé pour des BD, dont "La Douce", de François Schuiten.

Bouche à oreilles sur la toile

La toile compte des milliers de lecteurs qui veulent transmettre leur passion", souligne Nicolas Gary, directeur de la publication de ActuaLitté. "Les prescripteurs professionnels seront toujours complémentaires du bouche à oreille. Mais le rôle des lecteurs a explosé ces dernières années. Recommandation et découverte ont changé de support", renchérit Pierre Fremaux, cofondateur de Babelio.

Vu sur la mer, de Jean Rolin

Vu sur la mer, de Jean Rolin

© La Petite Vermillon/La Table Ronde
Les sites comme lechoixdeslibraires.com ou Evene.fr, ceux de librairies et de grandes surfaces culturelles peuvent aussi guider les lecteurs. Amis et famille sont cependant écoutés en priorité pour choisir ses lectures (52%), devant la presse et les critiques (37%), selon l'Ifop. Les Français sont aussi 98% à préférer les livres papier aux ebooks, selon l'institut GfK. Par ailleurs, près d'un sur deux a recours à internet pour commander ses livres. Un site (chronobook.fr) propose aussi cet été un "pass"  pour louer des nouveautés, livrées par coursier. Quand les valises sont lourdes et le budget serré, le poche a la faveur des vacanciers. Le magazine Lire s'enthousiasme pour "La salle de bain du Titanic", de Véronique Ovaldé, "Vu sur la mer", de Jean Rolin, ou "Le Potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison", du Finlandais Arto Paasilinna.

En attendant les 646 romans de la rentrée

Pourquoi ne pas faire aussi une cure de David Foenkinos, dont trois romans  paraissent en poche : "Nos séparations", "En cas de bonheur" et "Les coeurs  autonomes". Les tenants de l'apocalypse pourront lire "Cosmopolis", de l'Américain Don DeLillo, adapté au cinéma par David Cronenberg. En attendant les 646 romans français et étrangers de la rentrée, l'Académie Goncourt confie elle ses coups de coeur de l'été, sans rapport avec le roman qui sera couronné le 7 novembre. Les académiciens recommandent notamment "Enjoy", de Solange Bied-Charreton, "Fukushima", de Michaël Ferrier, "Immortel, enfin", de Pauline Dreyfus, ou "Liaison romaine", de Jacques-Pierre Amette.