Le Prix de La Coupole 2014 à Catherine Millet

Par @Culturebox
Publié le 22/05/2014 à 19H18
L'écrivain Catherine Millet.

L'écrivain Catherine Millet.

© Martin Bureau / AFP

Le Prix de La Coupole, qui consacre un roman français faisant preuve d'esprit, a été décerné à Catherine Millet pour "Une enfance de rêve" (Flammarion), ont annoncé jeudi les organisateurs.

La lauréate a été choisie par 7 voix contre 4 à "La captive de Mitterrand" de David Le Bailly (Stock). Doté de 5.000 euros, le prix lui sera remis le 11 juin, lors d'un dîner à la célèbre brasserie parisienne.
   
Ecrivain et critique d'art, Catherine Millet est l'auteure de nombreux ouvrages sur l'art contemporain, mais c'est son sulfureux livre autobiographique, "La Vie sexuelle de Catherine M." (Seuil), récit très cru de ses multiples expériences échangistes, qui l'a fait connaître du grand public en 2001, déclenchant scandale et explosion des ventes en France et à l'étranger. Sept ans après, elle écrira "Jour de souffrance" (Flammarion) où elle questionne la jalousie qui la dévore et ses fantasmes.
   
Un portrait intime dans la France des années 50
Dans "Une enfance de rêve", Catherine Millet fouille dans des souvenirs plus sages, dans ses rêveries. Nous sommes dans l'immédiat après-guerre, en banlieue parisienne, elle est une enfant avec un fort instinct de vie. A l'école, elle fait rire ses camarades en racontant le pugilat permanent entre ses parents. C'est un portrait intime, mais aussi une peinture de la France des années 1950, quand le mode de vie était plus proche des habitudes, des règles sociales du XIXe siècle, relève-t-elle dans son livre. 

Dans la sélection 2014 du prix de la Coupole, Catherine Millet était opposée à Christine Angot (La petite foule), Edouard Louis (En finir avec Eddy Bellegueule), Colombe Schneck (Mai 67), Jean-Jacques Shuhl (Obsessions), David Le Bailly (La captive de Mitterrand) et François Gibault (Libera me). 
   
En 2013, le prix avait été attribué à "Belle et bête" de Marcela Iacub. Auparavant, il a notamment couronné Justine Lévy pour "Rien de grave", Frédéric Mitterrand pour "La mauvaise vie", Philippe Djian pour "Doggy bag, saison 4", Eric Neuhoff pour "Les insoumis" ou encore Pierre Bergé pour "Lettres à Yves".
   
Le jury du Prix de la Coupole (ancien prix Le Vaudeville) est composé de onze personnalités des médias présidées par François Armanet.