Le nouveau Houellebecq mis en ligne 10 jours avant sa sortie !

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/12/2014 à 14H36, publié le 30/12/2014 à 15H24
Michel Houellebecq en novemùbre 2014 à Paris

Michel Houellebecq en novemùbre 2014 à Paris

© LIONEL BONAVENTURE / AFP

"Soumission", le nouveau roman de roman de Michel Houellebecq annoncé pour le 7 janvier chez Flammarion, est d'ores et déjà disponible sur la toile. C'est un tirage en service de presse qui a permis ce piratage avant la sortie en librairie. Le service juridique de l'éditeur "s'occupe du problème", a indiqué Flammarion mercredi.

"Cette information (est) révélée par le blog Aldus, consacré à l'actualité de l'édition numérique", a annoncé mardi le site Web du Figaro. "La copie serait de mauvaise qualité" et "le fichier lourd, ajoute le site. "Pour l'heure, près de 700 téléchargements ont été recensés sur l'une des plateformes traditionnelles d'échanges de fichiers" précisait ActuaLitté lundi soir.

Selon Aldus, un tel piratage avant sortie est une "première" en matière de livre numérique. Le piratage des best-sellers après parution est en revanche très fréquent.

Déjà la polémique
Son nouveau roman n'est pas encore sorti qu'il suscite déjà la polémique: Michel Houellebecq, l'éternel provocateur de la littérature française et l'un de ses écrivains les plus lus à l'étranger, récidive avec "Soumission", portrait d'une France dirigée par un parti musulman en 2022.

"Soumission" est le 6e roman de l'auteur de "La carte et le territoire", prix Goncourt 2010. Son titre se réfère à la traduction du mot "Islam" qui signifie allégeance (à Dieu).

Une France fracturée
L'histoire débute à la fin du second mandat de François Hollande, en 2022, dans une France fracturée où le FN est aux portes du pouvoir, la rue en ébullition. La Fraternité musulmane (parti inventé de toutes pièces par l'auteur) bat Marine Le Pen et le Front national au second tour de la présidentielle grâce à une alliance avec le PS, l'UMP et l'UDI. Le nouveau chef de l'Etat, Mohammed Ben Abbes, nomme... François Bayrou Premier ministre.

En 2001, Michel Houellebecq  avait déjà déclenché un tollé en lançant : "La religion la plus con, c'est quand même l'Islam", dans une interview, tronquée selon lui. Scandale, procès, relaxe.