Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live Nova Sessions : François and The Atlas Mountains
Ce soir, à 19h27

Le Nobel de littérature pour Mo Yan : la lauréate 2009 accuse

Publié le 24/11/2012 à 15H16, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
Herta Muller à Guadalajara, Mexique (27/11/2011) / Mo Yan à Gaomi, Chine (29/10/2012)

Herta Muller à Guadalajara, Mexique (27/11/2011) / Mo Yan à Gaomi, Chine (29/10/2012)

© Hector Guerrero / Bao Shan / AFP
Herta Müller, ancienne lauréate du prix Nobel de littérature, estime que le choix de donner cette année le prix au Chinois Mo Yan est une "catastrophe", et accuse l'écrivain de "célébrer la censure", a rapporté un quotidien suédois samedi.

Herta Müller, récipiendaire en 2009, a raconté au "Dagens Nyheter" qu'elle n'était pas loin de pleurer en apprenant qu'on avait décerné à Mo Yan la prestigieuse récompense, à la mi-octobre. "Les Chinois eux-mêmes ont dit que Mo Yan était un responsable du même échelon qu'un ministre", a affirmé l'écrivaine allemande d'origine roumaine.

Selon elle, cette année, le lauréat chinois a copié à la main un discours du fondateur du régime communiste Mao Tsé-toung pour un livre d'hommage. "Il célèbre la censure. C'est très perturbant", a-t-elle déclaré.

Une "gifle" pour ceux qui travaillent pour les droits de l'homme
Hertha Müller, 59 ans, a ajouté que donner le prix au vice-président de l'Association des écrivains de Chine, soutenue par le gouvernement, alors que le prix Nobel de la paix Liu Xiaobo demeurait en prison, était "une gifle au visage de ceux qui travaillent pour la démocratie et les droits de l'homme".

Herta Müller a été persécutée par la police secrète de la Roumanie communiste pour avoir refusé de devenir une informatrice, et son oeuvre y a étécensurée. Elle s'est exilée en Allemagne en 1987.


Un portrait de Herta Müller, par NobelPrice.org