Le LAM offre un espace et une nouvelle âme à l'art brut

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 11/10/2010 à 16H00
Le LAM offre un espace et une nouvelle âme à l'art brut

Le LAM offre un espace et une nouvelle âme à l'art brut

© Culturebox

Il y a presque un mois, le 24 septembre 2010, le LAM,  Lille Art Métropole ouvrait à nouveau ses portes après quatre années de travaux. Les grands artistes contemporains et une exceptionnelle collection d'art brut ont apparemment séduits le public.

Lors du premier week-end de réouverture, les 25 et 26 septembre 2010, le LAM avait attiré plus de 8 000 visiteurs, un succès qui avait dépassé toutes les prévisions . Il y a quatre ans, au moment de la fermeture, début 2006, le LAM attirait surtout un public régional, à plus de 80%. L'un des défis du LAM nouvelle version sera d'attirer davantage un public international mais aussi de briser une image qui était jusqu'à présent un peu élitiste. La collection d'art brut donnée par l'association Aracine pourrait permettre de changer cette image. En 1997, cette collection avait été exposée temporairement. Résultat : un succès avec 72 000 visiteurs. C'est d'ailleurs cet événement qui a conduit les responsables a créé un véritable espace pour accueillir ses oeuvres.
Le musée attend ainsi près de 200 000 visiteurs par an, et espère pouvoir marcher sur les traces du Centre Pompidou-Metz qui a enregistré 300 000 visiteurs depuis son ouverture en mars dernier.



A voir et à revoir sur Culturebox :
-
Augustin-Lesage-le-peintre-dont-les-esprits-tenaient-le-pinceau
- Le Musée de la Création Franche enrichit sa collection d'art brut
- Chaissac, Dubuffet,Freinet, une exposition surprenante à Nantes
De l'art brut à l'art sans fard à Besançon