Lancement d'une nouvelle maison d'édition, Les Escales

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 04/01/2012 à 19H43
Les Escales, nouvelle maison d'édition.

Les Escales, nouvelle maison d'édition.

© Les Escales / First

Consacrée aux romans étrangers, Les Escales embarque les lecteurs dès le 12 janvier à bord de deux collections distinctes. Les Escales noires propose des polars, tandis que Les Escales littéraires se consacre à la littérature générale. Filiale de First, cette petite structure compte publier une quinzaine d'ouvrages par an. Chacun sortira simultanément sur support numérique et sur papier.

Aux commandes, Véronique Cardi, passée par les départements littérature étrangère de Belfond et du Seuil. Cette éditrice aguerrie mise sur la découverte de nouveaux auteurs étrangers et sur ses propres coups de coeur. C'est le cas des deux premières publications de Les Escales, déjà best-sellers dans leurs pays.

Amy Sackville inaugure la collection Escales Littéraires
"Là est la danse", de Amy Sackville, romancière anglaise, ouvre le bal de la collection "Escales littéraires" le 12 janvier. Ce roman emporte le lecteur sur les traces de la première expédition au Pôle Nord, celle de Edward Mackley. Sa jeune épouse l'attendra en vain. Prisonnier de la glace, son corps ne sera retrouvé qu'au bout de soixante ans... Dans sa main, un journal de bord retraçant l'odyssée de l'équipage. Un siècle plus tard, l'une de ses descendantes se plongera dans ce passé et découvrira un terrible secret.

Paolo Roversi lance les Escales Noires
Côté "Escales noires", la nouvelle maison publie le 19 janvier "La Ville rouge" de l'Italien Paolo Roversi. Deux jeunes garçons sont témoins, en 1958 à Milan, de l'attaque de fourgons de la Banque d'Italie. Marqués à jamais par cette scène, l'un deviendra policier et l'autre malfaiteur. De braquages sanglants en arrestations musclées, leurs parcours se croisent pendant plus de deux décennies quand ils s'élèvent dans la hiérarchie de la police et de la pègre.

D'autres belles promesses d'ici septembre
Au menu des prochains mois, "Frida K." de Grégorio Leon, un polar mexicain autour de la peintre Frida Kahlo, "L'île des oubliés" de Victoria Hislop, un roman plebiscité par le Times et par le public (plus de deux millions d'exemplaires vendus) et en septembre "Le Temps de la lumière" de l'Allemand Eugen Ruge, lauréat du Deutscher Buchpreis, équivalent outre-Rhin de notre Prix Goncourt.