La rue d'Angleterre de Lille : héroïne du premier livre de Michel L'Oustalot

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/04/2016 à 17H57, publié le 04/04/2016 à 17H38
Le Rue d'Angleterre du Vieux-Lille a servi de décor naturel au premier livre de Michel L'Oustalot "Le Roi de la rue d'Angleterre"

Le Rue d'Angleterre du Vieux-Lille a servi de décor naturel au premier livre de Michel L'Oustalot "Le Roi de la rue d'Angleterre"

© France 3 / Culturebox

Lillois d'adoption, Michel L’Oustalot est tombé amoureux du Vieux-Lille et plus précisément de la rue d'Angleterre. Passionné par ce quartier historique, le professeur de Lettres à la retraite rend hommage à sa rue et à tous ceux qui la font vivre dans son premier roman "Le roi de la rue d'Angleterre".

Depuis 1981, Michel l'Oustalot habite la rue d'Angleterre dans le Vieux-Lille. Une rue qui n'a cessé d'inspirer cet ancien professeur de français à la retraite.

En 35 ans, il a compulsé les anecdotes et toutes les petites choses de la ville, de la vie des gens et des commerçants dans ses chroniques de la rue de d'Angleterre.

Aujourd'hui il publie son premier roman, "Le Roi de la rue d’Angleterre", et prend la parole à travers le regard d’Emme, son double.

Reportage : A. Méry / G. Vandamme / I. Lefebvre 

La rue est un dispositif érotique. Les gens se font beaux, viennent dans les bars, les restaurants, partager du plaisir.

Michel L'Oustalot, auteur du "Roi de la rue d'Angleterre"
Avec humour, Michel L'Oustalot  s'est autoproclamé "Roi de la rue d'Angleterre". Du haut de son "donjon", son appartement situé dans la dite-rue, il veille amoureusement sur les passants, ses voisins et ses voisines. Il s'agissait aussi de rendre hommage aux petits commerçants du quartier du Vieux-Lille que les habitants appellent aussi "le village".

"C'est une vraie perte en terme de convivialité et de vie pratique", assure le fervent défenseur du centre-ville.
Couverture Roi d'angleterre © DR / éditions Les Lumières de Lille
Michel poursuit sa croisade pour faire connaître encore plus son quartier préféré, dès le mois de juin il animera des visites guidées.  

"Le Roi de la rue d’Angleterre", 192 pages - 18 €, aux éditions Les Lumières de Lille.