La collection unique d'un Dieppois, passionné de romans populaires

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/08/2014 à 16H46, publié le 12/08/2014 à 15H13
Jean-Paul Gomel possède près de 32 000 romans populaires qu'il lit chronologiquement

Jean-Paul Gomel possède près de 32 000 romans populaires qu'il lit chronologiquement

© France 3 Culturebox

Souvent méprisés et considérés comme de la "sous-littérature", les romans populaires font malgré tout partie du patrimoine littéraire français. Un Dieppois, Jean-Paul Gomel, les collectionne depuis plusieurs années. Il en possède près de 32.000, stockés dans sa maison, qu’il lit patiemment, avec parfois la découverte de vrais petites "pépites"...

Reportage : G. Archiapati / B. Guillaume / Carlos Da Silveira
Une histoire avec une chronologie simple, des personnages bien identifiés, assez binaires, des bons sentiments, une intrigue qui prime sur les considérations de style : voilà quelques une des caractéristiques du roman populaire. Selon les spécialistes, cette expression aurait été employée pour la première fois en 1843 dans la presse socialiste pour évoquer le roman d’Eugène Sue, "Les Mystères de Paris".
Le journal des romans populaires publiés par Tallandier

Le journal des romans populaires publiés par Tallandier

© DR
Le roman populaire connut son âge d’or de 1830 à 1900 avec les progrès de l’alphabétisation et le développement de la presse à grand tirage. Des éditeurs spécialisés voient alors le jour : Rouff, Fayard avec la collection "Le Livre Populaire", Tallandier, Ferenczi, La Bonne Presse... Le déclin s’amorce après 1920. Les lecteurs sont "saturés" de feuilletons et le cinéma vient détrôner les histoires sur papier. Après la seconde Guerre Mondiale, le genre s’étoffe avec l’apparition de romans policiers (comme la collection Série Noire), d'aventures, d’espionnage ou de science-fiction.
"La Captive du Démon" par Jean de la Hire aux éditions Fayard - Le livre populaire" N° 273 1931 - Couverture réalisée par Gino Starace

"La Captive du Démon" par Jean de la Hire aux éditions Fayard - Le livre populaire" N° 273 1931 - Couverture réalisée par Gino Starace

© Fayard
Jean-Paul Gomel a découvert le roman populaire lorsqu’il était enfant avec la revue "La Veillée des chaumières", un hebdomadaire qui existe depuis 1877 ! Mais c’est en 1988 que cet employé de banque à la retraite a commencé sa collection avant d’adhérer à l’association des Amis du roman populaire basée à Amiens.

Pour venir à bout des 32.000 ouvrages que compte sa collection, Jean-Paul les lit dans l’ordre chronologique d’édition (il est arrivé à l’année 1924) à raison de deux heures minimum par jour. De quoi occuper pendant un bon moment ses soirées au coin du feu.