"L’authentique Pearline Portious" de Kei Miller : un soleil dans une léproserie

Par Christian Tortel
Mis à jour le 01/06/2016 à 16H21, publié le 01/06/2016 à 16H19
Kei Miller

Kei Miller

© FranceÔ / culturebox

Pour son son premier roman "L’authentique Pearline Portious" (traduit en français pour Zulma par Nathalie Carré), l'écrivain jamaïcain Kei Miller réussit une belle performance : allier le style créole et une narration polyphonique. Dans une léproserie de la Jamaïque, son héroïne impose sa générosité dans une monde où la maladie relègue les lépreux dans la lie de l’humanité.

« Il était une fois une léproserie en Jamaïque. » est la première phrase de ce roman magnifique de style et de puissance vocale. Il était même plusieurs fois tant la question de qui-raconte-et-comment, et de sa légitimité, est au coeur du roman.
« Moi, l’histoire je vais te la conter et je vais te remettre la vérité rèk-drèt, alors tends bien l’oreille. »
Les amateurs des romans du Martiniquais Raphaël Confiant retrouveront des créolismes qui font le charme des romans antillais.
Kei Miller est né en 1978 à Kingston, en Jamaïque. Il vit au Royaume-Uni. L’authentique Pearline Portious est son premier roman traduit en français. Étonnant voyageur, est une étiquette que revendique cet écrivain jamaïcain par ailleurs enseignant en atelier d’écriture.
C’est l’histoire d’une prophétesse jamaïcaine. « C’est une femme qui est religieuse, qui est une prophétesse. Elle vit en Jamaïque et elle essaie de transmettre une prophétie jamaïcaine en Angleterre. Le fait de s’exiler et de donner sa prophétie dans un pays européen, ça n’a plus aucun sens et on la prend pour folle. »

Qui t'es, j'en sais rien du tout. J'ai pas même tite-idée de l'endroit où tu te trouves mais je t'imagine, assis bien à l'aise, en train de m'écouter. Paroles-là que je vais te dire, je dois les chuchoter. Faut surtout pas réveiller l'autre usurpateur qu'écrit tout un tas d'ablabla, comme je viens de découvrir. L'écrit mon histoire en la déroulant comme un serpent - celui du fameux jardin - un serpent qui s'enroule, se tord, va zigazag…

Extrait de "L’authentique Pearline Portious" p.33


Reportage : Christian Tortel, Mourad Bourétima, Yasmina Kherfi.
Avec les interviews de l'écrivain Kei Miller et du critique Pascal Jourdana.
avec les interviews de itw Kei Miller, écrivain, et Pascal Jourdana, critique.


Traduction des propos de Kei Miller : "C’est une femme qui est religieuse, qui est une prophétesse. Elle vit en Jamaïque et elle essaie de transmettre une prophétie jamaïcaine en Angleterre. Le fait de s’exiler et de donner sa prophétie dans un pays européen, ça n’a plus aucun sens et on la prend pour folle."

"L’authentique Pearline Portious" de Kei Miller © Zulma