Kamel Daoud en lice pour le Goncourt du premier roman 2015

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/04/2015 à 12H56, publié le 07/04/2015 à 12H47
Kamel Daoud, octobre 2014

Kamel Daoud, octobre 2014

© BERTRAND LANGLOIS / AFP

L'Algérien Kamel Daoud, sorti bredouille de la course au prix Goncourt malgré son statut de favori, est en lice pour le Goncourt du premier roman 2015 pour "Meursault, contre-enquête" (Actes Sud), a annoncé mardi l'Académie.

Trois autres auteurs sont également sélectionnés: Miguel Bonnefoy pour "Le voyage d'Octavio" (Payot-Rivages), Kiko Herrero pour "Sauve qui peut Madrid" (P.O.L.) et Jean-Noël Orengo pour "La Fleur du Capital" (Grasset), selon la même source.

Kamel Daoud, journaliste au Quotidien d'Oran, était sorti bredouille de la course au prix Goncourt malgré son statut de favori. La prestigieuse récompense était finalement revenue à Lydie Salvayre, sacrée pour "Pas pleurer", roman sur la guerre d'Espagne.

Daoud tend dans ce premier roman virtuose un miroir à "l'Arabe" tué par un certain "Meursault" dans le célèbre roman d'Albert Camus "L'Etranger" (1942).

Par ailleurs, l'Académie a sélectionné pour le Goncourt de la nouvelle 2015 Patrice Franceschi pour "Première personne du singulier" (Points), Régis Jauffret pour "Bravo" (Seuil), Christophe Langlois pour "Finir en beauté" (L'Arbre vengeur) et Bernard Quiriny pour "Histoires assassines" (Rivages). 

Trois auteurs ont été sélectionnés pour le Goncourt de la poésie Robert Sabatier 2015: William Clif, Pierre Oster et Frank Venaille.