Jean-Christophe Grangé : "Congo Requiem mêle enquête policière et magie"

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/05/2016 à 12H04, publié le 31/05/2016 à 10H51
Jean-Christophe Grangé présente son nouveau roman "Congo Requiem"

Jean-Christophe Grangé présente son nouveau roman "Congo Requiem"

© France3/Culturebox

L'écrivain Jean-Christophe Grangé publie "Congo Requiem", faisant suite à "Lontano", sorti il y a tout juste sept mois. Connu pour "Les rivières pourpres", écrit en 1998, l'auteur revient avec une nouvelle enquête, aussi froide que sanglante, où les liens familiaux sont mis à rude épreuve.

"Lontano" réunissait un père, premier flic de France, un fils aîné bossant à la Crime et un autre règnant sur les marchés financiers. La petite soeur, quant à elle, tapinait dans les palaces. Chez les Morvan, la haine fait office de ciment familial.

Lorsque l'Homme-Clou, un tueur mythique des années 70, ressurgit des limbes africaines, le clan doit apprendre à se tenir les coudes. Dans "Congo Requiem", on continue la descente aux enfers. Sur fond d’intrigues financières, de trafics miniers, de magie yombé et de barbouzeries sinistres, les Morvan affrontent un assassin hors norme, qui défie les lois du temps et de l’espace.


Une famille hantée par le passé

"Dans mon précédent livre, on suivait la traque de cet Homme-Clou qui transformait ses victimes comme les fétiches africains. Dans le premier tome, on a finit l'enquête et on sait qui est cet individu. Sauf que l'aîné de la famille cherche à éclairer les zones d'ombres en retournant au Congo", explique l'écrivain.

L'idée d'écrire une saga familiale autour d'une enquête criminelle permettait à Jean-Christophe Grangé de pouvoir établir un lien entre le serial killer et la famille. De l'Afrique à la Bretagne, en passant par Paris, "Congo Requiem" nous fait voyager : "Ce sont principalement des lieux liés à l'histoire des Morvan. Ils sont d'origine bretonne mais sont devenus des flics très réputés dans la capitale. Mais leurs traumatismes sont liés à l'Afrique. J'aime les lieux qui ont une identité très forte", confie l'auteur. 


Une fascination pour l'Afrique

Ancien grand reporter, Jean-Christophe Grangé a eu l'opportunité de partir sur le continent africain dans les années 1990-2000 :  "J'ai connu des pays incroyables. Mais je suis fasciné par l'Afrique. C'est une planète à part que j'essaie de décrire au mieux dans mon livre. L'âme de la population est vraiment envoûtante", ajoute l'écrivain. 

Par une écriture dynamique, Jean-Christophe Grangé veut que ses lecteurs soient "aspirés par l'histoire" : "Mon style est rapide, nerveux et hérite du cinéma". L'une de ses oeuvres a d'ailleurs déjà été adaptée sur grand écran. Il s'agit de "Les rivières pourpres", réalisé par Mathieu Kassovitz avec Jean Reno et Vincent Cassel dans les rôles-titres. La préparation d'une série est en projet : "On aimerait garder cette idée d'enquêtes fantastiques, se déroulant à la campagne, dans des lieux où les forces de l'ordre sont dépassées par la violence des crimes. Le commissaire Niemans reviendrait pour apporter son expérience", termine l'écrivain.

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Honoré

"Congo Requiem" de Jean-Christophe Honoré

© éditions Albin Michel / "Congo Requiem"

"Congo requiem" de Jean-Christophe Grangé
éditions Albin Michel 
736 pages
24€90