Harper Lee a-t-elle vraiment voulu publier son premier roman ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/02/2015 à 12H38, publié le 10/02/2015 à 11H59
Harper Lee, l'auteure du best-seller "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" ("To Kill a Mockingbird"), dans sa maison de retraite de Monroeville (Alabama)

Harper Lee, l'auteure du best-seller "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" ("To Kill a Mockingbird"), dans sa maison de retraite de Monroeville (Alabama)

© Penny Weaver / AP / SIPA

Cinquante-cinq ans après "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", un grand classique de la littérature américaine, un autre roman de Harper Lee, écrit dans les années 1950, va être publié en juillet. Mais certains doutent que l'auteure, âgée aujourd'hui de 88 ans, ait vraiment donné son accord pour cette publication.

Le manuscrit de "Go Set a Watchman", écrit dans les années 1950, dormait depuis des années dans des cartons. Il met en scène de nombreux personnages qui figurent dans "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", mais l'histoire se déroule 20 ans plus tard. Ce qui peut apparaître comme une suite du roman a en réalité été écrit avant le best-seller.
 
"Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" ("To Kill a Mockingbird"), seul roman jamais publié de Harper Lee, a marqué des générations d'Américains et a valu à son auteure un prix Pulitzer en 1961, un an après sa sortie. Il a été vendu à plus de 30 millions d'exemplaires, traduit en plus de 40 langues, et est étudié dans de très nombreuses écoles et lycées américains.
 
Plaidoyer pour la justice, il raconte l'histoire d'un avocat blanc, Atticus Finch, défendant un Noir accusé de viol pendant la Grande Dépression des années 1930, dans une ville fictive et raciste de l'Alabama, l'Etat du sud des Etats-Unis où vit toujours l'écrivaine. La narratrice du roman est la fille d'Atticus Finch, Scout.
 
Le roman retrouvé avait été écrit avant "To Kill a Mockingbird"
 
"Go Set a Watchman" avait en réalité été écrit avant "To Kill a Mockingbird", par une jeune Harper Lee alors débutante. "Je ne savais pas qu'il avait survécu", confie Harper Lee, 88 ans, en se disant "émue et stupéfaite qu'il soit publié après toutes ces années", selon un communiqué de l'éditeur HarperCollins.
 
"J'ai terminé 'Go Set a Watchman' dans le milieu des années 1950. Il met en scène le personnage de Scout, une femme adulte, et je pensais que c'était une réussite assez convenable", a expliqué Harper Lee. "Mon éditeur,  qui était fasciné par les flashbacks sur l'enfance de Scout, m'a persuadée d'écrire plutôt un roman du point de vue de la jeune Scout. C'était mon premier livre, j'ai fait ce qu'on me demandait", a-t-elle ajouté.
 
De là naît deux ans et demi plus tard "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", directement inspiré de sa propre enfance.
 
Harper Lee a-t-elle vraiment été associée à la décision de publier ?
 
Mais la vieille dame qui vit aujourd'hui dans une maison de Monroeville a-t-elle vraiment voulu que "Go Set a Watchman" soit publié ? Certains en doutent et une controverse est née aux Etats-Unis.
 
Certains se demandent à quel point Harper Lee, affaiblie par un AVC en 2007 et endeuillée par la mort, il y a quelques mois, de sa soeur Alice, qui fut son avocate pendant plusieurs décennies, a été associée à la décision de publier ce roman, cinquante-cinq ans après le premier.   
 
Harper Lee, 88 ans, a fait savoir ce week-end par son avocate Tonja Carter qu'elle était "extrêmement blessée et humiliée" par ceux qui doutent qu'elle ait réellement donné son accord à la publication de "Go Set a Watchman". C'est cette même avocate qui aurait retrouvé le manuscrit.
 
A Monroeville, plusieurs personnes disant bien la connaître ont confié à la presse locale qu'ils pensaient que ses désirs n'avaient pas été  respectés.
 
"Je ne pense pas qu'elle ait été d'accord", a déclaré la propriétaire du Court House Café, Janet Sawyer, sur le site AL.com, affirmant que la santé de Harper Lee avait décliné depuis son AVC et ne lui permettait pas de prendre de telles décisions.
 
Son avocate dément
 
"C'est une femme très forte, indépendante et sage qui devrait savourer la découverte de son roman longtemps perdu", a expliqué à l'inverse son avocate au New York Times, dans une série d'emails et de textos.
 
Un historien qui rendrait régulièrement visite à Harper Lee, Wayne Flynt, s'est aussi dit surpris après l'annonce de sa sortie. "Je ne pense pas qu'aucun de ses amis les plus proches, et j'en connais la plupart, n'était au courant", a-t-il confié, selon AL.com. Mais il a rejeté l'idée que la publication "Go Set a Watchman" ait été prise sans le plein accord de l'auteure.
 
Après la publication de "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", Harper Lee n'avait plus écrit, comme écrasée par le succès phénoménal de son premier roman.  
 
"To Kill a Mockingbird", a été adapté au cinéma, valant au passage un Oscar à Gregory Peck pour son interprétation de l'avocat Atticus Finch.
 
En France, il a été publié sous trois titres, "Quand meurt le rossignol" en 1961, puis "Alouette je te plumerai", puis "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" en 2005.