Günter Grass fustige l'Europe qui "cloue la Grèce au pilori"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 25/05/2012 à 19H54
Le prix Nobel Günter Grass s'attaque en vers à l'Union européenne

Le prix Nobel Günter Grass s'attaque en vers à l'Union européenne

© MICHAEL GOTTSCHALK / DDP / AFP

Le prix Nobel de littérature allemand, Günter Grass, fustige l'Europe qui cloue au pilori, selon lui, la Grèce, en pleine crise de l'euro, dans un poème publié vendredi sur le site du quotidien Süddeutsche Zeitung.

Dans ce poème, intitulé "La honte de l'Europe", qui paraît samedi dans l'édition papier du journal allemand, Günter Grass met en garde l'UE: "Tu vas dépérir privé d'esprit sans le pays qui t'a conçue, toi l'Europe".

"Cloué nu au pilori, car criblé de dettes, un pays souffre", s'emporte l'écrivain allemand de 84 ans, dans ce texte de douze strophes composées de deux vers chacune.

S'adressant directement à l'Europe, son poème commence ainsi: "Tu  t'éloignes du pays, qui était ton berceau, proche du chaos, car non conforme aux marchés". Et l'écricain de constater que ce pays "condamné à la pauvreté, dont les richesses ornent les musées" est "encore à peine toléré".

Selon un sondage publié vendredi, une majorité d'Allemands (60%) sont  contre le maintien de la Grèce dans la zone euro. Jeudi, à l'issue d'un sommet informel à Bruxelles, les Européens ont réaffirmé, vouloir garder la Grèce au sein de la zone euro, mais ils commencent malgré tout à réfléchir aux mesures à prendre si une sortie d'Athènes devenait inéluctable.

En avril dernier, Günter Grass avait provoqué une gigantesque polémique en publiant dans le même journal "la Süddeutsche Zeitung", un poème controversé où il affirmait qu'Israël menaçait la paix mondiale en disant vouloir frapper l'Iran préventivement.

Il avait à la suite de cela été déclaré persona non grata par l'Etat hébreu.