Franz-Olivier Giesbert : "Michel Tournier était aimé par tout le monde !"

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/01/2016 à 17H28, publié le 20/01/2016 à 16H42
Michel Tournier et Franz-Olivier Giesbert

Michel Tournier et Franz-Olivier Giesbert

© AFP PHOTO OLIVIER LABAN-MATTEI / Thomas Gogny / FTV

Franz-Olivier Giesbert, journaliste, écrivain et ancien patron de presse, réagit à la mort de Michel Tournier. Pour lui, l'auteur de "Vendredi et la vie sauvage" a eu "mieux que le Nobel : il était aimé par tout le monde, notamment par ceux qui ne lisent jamais".


"Il n'avait pas l'air, mais il aimait être lu par un maximum de gens, raconte l'ancien patron du "Point". Sa fierté, c'était les tirages de "Vendredi ou la vie sauvage", ce livre que tous les Français ont lu... A l'école, ils y étaient obligés".

"Tournier avait écrit des classiques, poursuit Giesbert. Il laisse assez peu de livres mais ils sont au dessus du lot. C'était un écrivain de labeur, qui va dans les lieux, qui enquête, pour nous donner un grand livre."

"Il avait de l'orgueil : il savait qu'il était un grand. Mais il avait aussi l'humilité de l'artisan. Et s'il passait pour solitaire, il avait un coeur gros comme ça, il adorait ses lecteurs". "Tournier sera toujours là, on lira ses livres pendant très longemps encore". 

Interview de Christophe Airaud (France 2)