Étonnants Voyageurs : rencontre avec Anthony Doerr, prix Pulitzer 2015

Par @Culturebox
Publié le 23/05/2015 à 14H02
Anthony Doerr de retour sur les terres qui lui ont inspiré son dernier roman.

Anthony Doerr de retour sur les terres qui lui ont inspiré son dernier roman.

© France 3 Bretagne

Après une première participation au festival Étonnants Voyageurs en 2006, l’écrivain américain Anthony Doerr est de retour à Saint-Malo. La cité corsaire lui avait tellement plu la première fois qu’il en a fait le cadre de son dernier roman, "Toute la lumière que nous ne pouvons voir" (Albin Michel). Un livre qui vient de lui valoir le Prix Pulitzer.

Reportage : H.Pédech / C.Rousseau / D.Lefèbvre
Lorsqu’il est invité en 2006 par le festival Étonnants voyageurs, Anthony Doerr ne connait absolument pas la Bretagne qu’il croit faire partie de la Grande-Bretagne !

Dix ans après, sa géographie révisée, le romancier américain a choisi Saint-Malo comme cadre de son dernier roman. Il faut dire qu’entre l’écrivain de Cleveland et la cité bretonne, le coup de foudre a été immédiat. C’est donc ici, à l’abri des remparts de la vieille ville, que vont se rencontrer en 1944 ses deux héros : Marie-Laure, jeune aveugle réfugiée chez un oncle et Werner, soldat allemand de la Wehrmacht.
 

Une histoire qui a séduit l’Amérique

Une jolie histoire d’amour, des éléments historiques et une pointe de mystère ont fait de "Toute la lumière que nous ne pouvons voir" (Albin Michel) un succès phénoménal aux États-Unis. Quelque 2 millions d’exemplaires ont déjà été vendus, et Barack Obama lui-même aurait adoré le livre qui a valu à son auteur le Prix Pulitzer 2015.

Il était donc légitime qu’Anthony Doerr réserve à Saint-Malo et aux Étonnants voyageurs sa première apparition médiatique : jusqu’au 25 mai, le romancier participe à plusieurs conférences et séances de dédicaces.
 
La 25e édition d’Etonnants voyageurs se déroule à Saint-Malo jusqu’au lundi 25 mai.