Étonnants voyageurs : les lycéens face à Lyonel Trouillot et l'épreuve du réel

Par Christian Tortel
Mis à jour le 14/05/2016 à 09H51, publié le 13/05/2016 à 18H58
Photo Carnet de bord Yanvalou du lycée Jean-Marie Le Bris (Douarnenez) © (c) Lycée Jean-Marie Le Bris, Douarnenez (Finistère)

Au festival littéraire Étonnants voyageurs, à Saint-Malo, les écrivains rencontrent aussi des adolescents comme ces 821 lycéens bretons qui ont travaillé sur leur livre. Exemple avec le thème, cette année, des Caraïbes qui réunissait quatre auteurs : José Manuel Fajardo, Karla Suarez, David Fauquemberg et Lyonel Trouillot dont le dialogue a pris en compte le réel comme source d'inspiration.

Reportage : Christian Tortel, Mourad Bourétima et Yasmina Kherfi.


Profitez-vous de la misère pour écrire ? Quelles solutions avez-vous pour Haïti ? Telles sont parmi beaucoup d'autres les questions des lycéens bretons à l'écrivain Lyonel Trouillot à propos de son roman Yanvalou pour Charlie (Actes Sud, Prix Wepler 2009) alors que son dernier livre est Kannjawou, publié en 2016.

Ce dialogue était le point d'orgue d'un travail sur Yanvalou, un travail qu'une classe de seconde du lycée Jean-Marie Le Bris, de Douarnenez ( Finistère) a retracé dans un carnet de bord qui est un véritable livre d'artiste (voir photo ci-dessus), comme un album à plusieurs dimensions visuelle et sonore, un immense carnet de route embarqué dans la lecture du roman de cet auteur haïtien qui n'a de cesse de mettre en cause les inégalités dans son pays.

À telle enseigne que la question de l'inspiration pour Lyonel Trouillot ne se pose pas : "Le réel suffit à la littérature", a-t-il répondu aux adolescents.