Emmanuel Carrère reçoit le prix Renaudot

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/11/2011 à 12H52
Emmanuel Carrère

Emmanuel Carrère

© BALTEL / SIPA

Emmanuel Carrère a reçu mercredi le prix Renaudot, pour "Limonov", portrait romancé d'un personnage sulfureux, publié chez P.O.L.

L'écrivain a été choisi par le jury au deuxième tour, par six voix contre quatre à Sylvain Tesson ("Dans les forêts de Sibérie, Gallimard).

Dans son roman, Emmanuel Carrère fait le portrait d'Edouard Limonov, idole underground sous Brejnev, voyou en Ukraine, clochard puis valet de chambre à New York, écrivain branché à Paris et soldat perdu dans les guerres des Balkans avant de fonder un parti unltranationaliste en Russie.

Son héros existe. Emmanuel Carrère, dont les grands-parents maternels ont fui  la Russie après la Révolution, l'a rencontré à Moscou.

Limonov, un héros ou un salaud ?
Né Edouard Savenko le 22 février 1943, il a dix ans à la mort de Staline. C'est lui qui prend le nom de guerre "Limonov", tiré du mot qui signifie "grenade" - celle qui explose - en russe.

"Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud. Je suspends pour ma part mon jugement", explique Emmanuel Carrère qui se met aussi en scène dans le roman, ainsi que sa mère, l'historienne et académicienne Hélène Carrère d'Encausse, spécialiste de la Russie.

Avant de devenir écrivain, scénariste et réalisateur, Emmanuel Carrère, né en 1957 à Paris, a débuté comme critique de cinéma à Positif et Télérama.

Il a publié une douzaine de romans, récits et essais. Ses ouvrages sont publiés dans une vingtaine de langues.

Son premier roman, "L'Amie du jaguar", est publié chez Flammarion en 1983,  les suivants sortiront chez P.O.L : "Bravoure" (1984), "La Moustache" (1986),  "La Classe de neige", Prix Femina en 1995 puis Prix du jury à Cannes en 1997 dans son adaptation à l'écran par Claude Miller.

En 2000, il publie "L'Adversaire", adapté au cinéma par Nicole Garcia,  avant "Un Roman russe" (2007) et "D'autres vies que la mienne" (2009).

Emmanuel Carrère a aussi réalisé deux films, "Retour à Kotelnich" (2003) et "La Moustache" (2005).