Editeur de Balzac et de Flaubert, Calmann-Lévy publie son premier roman érotique

Par @Culturebox
Publié le 17/05/2016 à 14H42
Un livre érotique chez Calmann Lévy © Jean-Claude Marlaud/AltoPress/Maxppp

Sous l'effet de "Fifty Shafdes of grey", le genre érotique ne se cache plus et trouve de plus en plus de lecteurs. Calmann-Lévy, une des plus anciennes maisons d'édition françaises qui a publié Balzac, Flaubert ou encore Hugo, s'y met à son tour et publie le 1er juin son premier roman érotique, "Mon cher stagiaire" d'Anouk Laclos. Histoire de femme, narration féminine.

Signé Anouk Laclos, un pseudonyme, "Mon cher stagiaire" est présenté par l'éditeur comme "la première production littéraire érotique 100% made in France où les rôles habituellement dévolus aux hommes basculent enfin".

L'effet "Fifty shades of grey"

Depuis le phénoménal succès au niveau mondial de la saga érotique "Fifty shades of Grey", édité en France par JC Lattès, les éditeurs ont pris conscience de l'importance de ce genre littéraire. "Grey : cinquante nuances de  Grey par Christian" a été le deuxième titre le plus vendu de l'année 2015. Harlequin, Hugo & Cie, Michel Lafon comptent déjà de nombreux livres érotiques à leur catalogue. En avril, le Cherche-Midi a publié "Crazy in love", sa première "bluette sexy et érotique".
Couverture de "Mon cher stagiaire" (Calmann-Lévy) © Calmann-Lévy

En librairie le 1er juin, "Mon cher stagiaire"raconte l'initiation "aux  laisirs à la française" d'un jeune étudiant américain, âgé de 21 ans, stagiaire dans une entreprise de champagnes. Son initiatrice sera sa patronne,  "une pétillante quadra", veuve éplorée jusqu'à ce qu'elle découvre que son mari la trompait effrontément.

Narration toute féminine

Découverte de sites pornos en ligne, massage érotique à Istanbul, Anouk, la patronne narratrice, va peu à peu voir se "réveiller son corps et ses sens". Initiation à l'amour saphique, scène assez drôle avec un amant maladroit ("Fred se jette sur mon sexe comme un hydravion dans un feu de forêt en plein maquis  corse"), il faut attendre la page 151 pour l'échange d'un premier baiser entre Anouk et son jeune stagiaire. C'est seulement à la page 209 que les deux amants iront un peu plus loin.

Le roman qui n'évite pas les clichés du genre (la bouche est "gourmande", les lèvres "humides"...) montre aussi que l'amour est souvent une affaire de pouvoir et de rapports de force. Est-ce une histoire vécue? "Anouk Laclos a dirigé plusieurs entreprises dans le secteur du luxe avant de tout abandonner pour se consacrer à l'écriture et à l'amour", indique son éditeur. Calmann-Lévy, qui a également édité Lamartine et Stendhal, a prévu une  campagne de publicité à la radio et un jeu sur Facebook pour soutenir le premier livre érotique de son catalogue.