Didier Van Cauwelaert revient au collège : "Lire ne doit pas être une corvée"

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/05/2015 à 14H37, publié le 19/05/2015 à 12H20
Didier Van Cauwelaert en 2014 © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Dans le cadre de l'opération "Lecture pour tous" à Nice, l'écrivain Didier Van Cauwelaert s'est rendu dans son collège d'enfance, à la rencontre d'élèves de 4ème. Pour lui la lecture dans le cadre scolaire doit donner du plaisir aux ados.

Didier Van Cauwelaert le Niçois poursuit son retour aux sources. L'an dernier il s'est rendu dans son ancienne école primaire, les Magnolias, raconter aux enfants son envie précoce de littérature. Il a écrit son premier livre à l'âge de 8 ans. Cette fois-ci il s'est rendu au collège Raoul Dufy, où il a passé une partie de sa scolarité. Il a rencontré des élèves de 4ème. Il sait qu'à cet âge, le rapport à la lecture est difficile. Il prône une ouverture des ouvrages étudiés, pour procurer du plaisir aux jeunes, et pas seulement leur offrir de belles lettres.

Le reportage de Pascale Massa, Jacques Soffer, Pascale Pauron :

"Lecture pour tous" est une opération initiée en 2008 par la ville de Nice et la métropole, pour lutter contre l'illettrisme et sensibiliser à cette cause. Chaque année des rencontres sont organisées entre des auteurs et des scolaires. Ils vont aussi dans les hôpitaux et les centres pénitentiaires. José Rodrigues dos Santos participe également à cette édition, du 18 au 22 mai 2015. Il est grand reporter et auteur de romans historiques.

Didier Van Cauwelaert est aussi un auteur prolifique. Son nouveau roman, "Jules", vient de paraître chez Albin Michel. Le titre est le nom d'un chien d'aveugle au coeur de l'histoire. Sa maîtresse va rencontrer un vendeur de macarons dans un aéroport, juste avant de recouvrer la vue. Les bouleversements vont s'enchaîner dans un esprit comique.

"Jules", Didier Van Cauwelaert, Albin Michel, 19,50 euros.
Didier Van Cauwelaert participera à la 20ème édition du Festival du Livre de Nice dont le thème est "Leçons de vie", du 5 au 7 juin 2015.

La couverture de "Jules" © DR / Albin Michel