"Désordres" : le thriller chaumontais d'une étonnante actualité signé Jonathan Gillot

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/12/2016 à 09H36, publié le 23/12/2016 à 09H30
Couverture "Désordres" de Jonathan Gillot

Couverture "Désordres" de Jonathan Gillot

© France 3 / Culturebox

Pour son tout premier roman, Jonathan Gillot nous fait vivre les aventures de Quentin Viessenthal, un journaliste parti couvrir un fait divers dans la ville de Chaumont. Inspiré par l'actualité mais aussi par sa propre situation personnelle, ce jeune physicien de formation joue avec ses lecteurs, perdus entre fiction et réalité...

Un thriller politique inspiré de l'actualité 

Bien que Jonathan Gillot se soit trompé sur la composition des tables de la Mairie de Chaumont (ces dernières étant en formica et non pas en acajou), son premier roman "Désordres" est profondément réaliste tant il fait écho à notre actualité.
Dans cet ouvrage, le héros ou plutôt anti-héros est un journaliste sans ambition, Quentin Viessenthal, devenu la cible d'une puissante organisation : les "NS" soit "Nationaux Souverainistes". Ces derniers tentent de faire tomber l'Etat afin de diriger le pays autour d'un programme autoritaire caractérisé par la restriction des libertés et une justice abusive qui condamne selon des critères ethniques et religieux. Une intrigue, certes apocalyptique, qui n'est pas sans rappeler le climat européen marqué aujourd'hui par l'essor des mouvances nationalistes. Ce parallèle avec notre contexte politique est affirmé par l'auteur lui-même, expliquant avoir été "en partie inspiré de l'actualité mais aussi de ce qu'on peut entendre, voir dans les commentaires Facebook". 

Reportage : France 3 Champagne-Ardenne / B. Lasseguette / P. Boudet / E. Guillet / E. Forzy

Un roman très personnel 

Particulièrement attaché à la ville de Chaumont dont il est originaire, Jonathan Gillot fait de sa commune le théâtre d'une attaque terroriste et lui confère ainsi dans ce roman une portée nationale et internationale.
Mais la touche personnelle de l'auteur se décèle surtout à travers le portrait du héros Quentin Viessenthal. A l'image de son créateur, le journaliste entretient une relation amoureuse avec un autre homme dans l'ouvrage. Une romance homosexuelle revendiquée par Jonathan Gillot : "Je l'ai voulu parce que je pense que dans les thrillers, c'est quelque chose d'assez rare". Marié à son compagnon Alexandre, le romancier explique qu'il souhaitait faire un clin d'oeil aux partisans de "La Manif pour Tous".
Ce roman singulier fait d'éléments personnels et d'une plume engagée absorberont toute personne dans une lecture effrénée.  

Jonathan Gillot et son compagnon lors de leur mariage 

Jonathan Gillot et son compagnon lors de leur mariage 

© France 3 / Culturebox

Un second tome en préparation 

Actuellement en pleine phase d'écriture, Jonathan Gillot n'était pourtant pas destiné à faire une carrière littéraire. Passionné d'astronomie depuis son enfance, il entamme un cursus scientifique et obtient un Doctorat de Physique en 2013. Communément vécu comme un calvaire, c'est curieusement la rédaction d'une thèse qui lui donne le goût de l'écriture. Revenu vivre dans le département de la Haute Marne à Jonchery après avoir terminé ses études à Bordeaux et au vu du contexte environnant, le romancier ne peut qu'être une fois de plus inspiré... 

Page du roman "Désordres"

Page du roman "Désordres"

© France 3 / Culturebox