Décès de Vasco Graça Moura, poète, romancier et eurodéputé portugais

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/04/2014 à 16H57, publié le 27/04/2014 à 16H56
Vasco Graça Moura © ANDERSEN/SIPA

Vasco Graça Moura, considéré comme un des plus grands écrivains portugais contemporains, est décédé le 27 avril à l'âge de 72 ans, a annoncé le Centre culturel de Belem, de Lisbonne. Il avait également joué un rôle politique de premier plan et siégé au Parlement européen.

Hospitalisé à Lisbonne, l'écrivain s'est éteint à la suite d'une longue maladie, a précisé le Centre culturel de Belem dont il était le président depuis janvier 2012.

Romancier, poète, traducteur, avocat et homme politique, Vasco Graça Moura  était né en 1942 à Foz do Douro près de Porto (nord).

Un destin politique dans l'après dictature au Portugal et en Europe

Diplômé en droit de l'université de Lisbonne, Vasco Graça Moura emprunte dans les années 60 la carrière d'avocat avant de se lancer dans la politique après la Révolution des oeillets en 1974. Il adhère au Parti social-démocrate (PSD, centre droit) et participe en 1975 à deux gouvernements provisoires en tant que secrétaire d'État. En 1978, il devient directeur de la Radiotélévision publique portugaise (RTP). Elu député européen en 1999 sur la liste du PSD, Vasco Graça Moura occupe  le poste de vice-président de la commission de la Culture du Parlement  européen. Réélu en 2004, il siège au Parlement européen jusqu'en 2009.

Poète, grand défenseur de la langue portugaise.

Vasco Graça Moura a publié une trentaine d'ouvrages, dont A sombra das  figuras (1985, L'ombre des figures), une anthologie de ses poèmes, et Quatro ultimas Cançoes (1987, Derniers Chants d'amour), un roman qui se déroule dans le nord du Portugal. "Le Portugal perd un de ses citoyens les plus éminents qui laisse un vaste héritage littéraire marqué par l'inspiration et l'engagement en faveur de la langue portugaise", a regretté le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho.