Décès de la romancière britannique Anita Brookner

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/03/2016 à 11H27, publié le 15/03/2016 à 10H56
La romancière Anita Brookner (10 février 1990)

La romancière Anita Brookner (10 février 1990)

© Jonathan Player / REX /Shutterstock / SIPA

La romancière et historienne de l'art britannique Anita Brookner est décédée à l'âge de 87 ans, selon une nécrologie publiée mardi dans le quotidien The Times.

L'auteur du roman "Hôtel du Lac", pour lequel elle remporta le Booker prize en 1984, est "décédée dans son sommeil le 10 mars 2016 à l'âge de 87 ans", peut-on lire dans cette brève notice nécrologique.
              
"Conformément aux voeux d'Anita, il n'y aura pas de funérailles", est-il précisé.

Professeur et romancière

Née à Londres en 1928 dans une famille juive non praticante, Anita Brookner était la fille d'un immigré polonais et d'une chanteuse dont le père avait également immigré de Pologne. Sa famille accueille de nombreux juifs réfugiés du nazisme pendant les années 1930 et la guerre.

Anita Brookner étudie l'histoire de l'art puis enseigné cette matière à l'université de Cambridge où elle est la première femme à occuper la prestigieuse chaire de Slade Professor of Fine Art.
              
Après deux ouvrages d'histoire de l'art, sur Greuze et Jacques-Louis David, elle commence à écrire des romans et publie le premier, "A Start in Life", en 1981. Elle a alors 53 ans. Depuis, elle en a publié un tous les ans, quelque 25 au total, jusqu'à son dernier roman court, "At The Hairdressers", en 2011, disponible seulement en version numérique.

Les livres d'Anita Brookner sont peuplés de personnages qui souffrent de blessures affectives et d'inadaptation à la société, des femmes de la petite bourgeoisie intellectuelle, solitaires comme elle et souvent issues de familles immigrées européennes.
              
Anita Brookner était "une icône de mon temps", a salué l'écrivaine Jilly Cooper dans le Times, rendant hommage à "sa merveilleuse prose lucide".