Décès de la nouvelliste française Annie Saumont

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/02/2017 à 18H12, publié le 31/01/2017 à 17H48
La nouvelliste Annie Saumont, en 2012

La nouvelliste Annie Saumont, en 2012

© Andersen Ulf /SIPA

La nouvelliste et traductrice française Annie Saumont, Goncourt de la nouvelle en 1981, est décédée à l'âge de 89 ans, a annoncé mardi son éditeur dans un communiqué. Elle avait publié plus de 300 nouvelles et traduit de grands noms de la littérature anglo-saxonne.

"Les Editions Julliard, Betty Mialet, Bernard Barrault (dirigeants de la maison d'édition, ndlr) et toute l'équipe, ont la tristesse de vous faire part de la disparition d'Annie Saumont", a indiqué l'éditeur.
 
Née à Cherbourg en 1927 et connue pour ses nouvelles, Annie Saumont fut d'abord traductrice de littérature anglo-saxonne, notamment de J.D. Salinger (elle avait écrit une nouvelle traduction de "L'Attrape-coeur" en 1986), John Fowles, V.S. Naipaul, Nadine Gordimer, Patricia Hithsmith, Anthony Burgess.

La "sœur" française de Raymond Carver

Nouvelliste hors pair, elle avait acquis un exceptionnel savoir-faire en même temps qu'une grande notoriété dans ce genre littéraire peu prisé en France.
 
Elle a publié plus de trois cents nouvelles réunies dans une vingtaine de recueils. Saluée par la critique, elle était parfois désignée comme la soeur française du nouvelliste américain Raymond Carver.

De nombreux prix

Elle avait obtenu le prix Goncourt de la nouvelle avec "Quelquefois dans les cérémonies" (Gallimard) en 1981, le grand prix SGDL (Société des gens de lettres) de la nouvelle pour "Je suis pas un camion" (Seghers) en 1989, le Prix Renaissance de la nouvelle pour "Les voilà quel bonheur" (Julliard) en 1994, le premier prix des Editeurs pour "C'est rien ça va passer" (Julliard) en 2002.
 
Les éditions Julliard publieront au mois de mai un florilège de ses nouvelles dans un volume préfacé par Josyane Savigneau.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !