"Parlement sensible" : à l'occasion de la COP21, 31+1 écrivains à l'Assemblée nationale s'engagent pour le climat

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/11/2015 à 12H33, publié le 12/11/2015 à 12H34
L'écrivain Boualem Sansal Grand prix du Roman de l'Académie française 2015

L'écrivain Boualem Sansal Grand prix du Roman de l'Académie française 2015

© ESTEBAN/SIPA

Dans le cadre de la COP21, 31 écrivains ont choisi de s'engager pour le climat et liront leur texte, samedi 14 novembre, à l'Assemblée nationale. Ce "parlement sensible" est une initiative de la Maison des écrivains et de la littérature.

En marge de la COP21, les romanciers Bernard Chambaz, Marie Desplechin, Boualem Sansal, Philippe Claudel ou encore Agnès Desarthe et 26 autres auteurs ont composé autant de discours inédits, d'environ 10 minutes, qu'ils liront, chacun à leur tour, dans la salle Victor Hugo de l'Assemblée, entre 10H00 et 17H00, samedi 14 novembre.

"La littérature peut et doit faire quelque chose", explique Sylvie Gouttebaron, directrice de la Maison des écrivains et de la littérature (MEL), une association dont la vocation est de fédérer et représenter les écrivains, à l'origine de cette initiative.

"Devant l'urgence climatique, c'est avec la littérature, ce qu'elle connaît le mieux, que la MEL a voulu prendre sa place dans les actions qui vont être menées en amont de la COP21", a-t-elle ajouté.

Textes rassemblés dans un livre

Les textes qui seront lus samedi, le plus souvent par les auteurs eux-mêmes, vont être rassemblés et publiés par Arthaud dans un livre intitulé "Du souffle dans les mots", sous la direction éditoriale de Valérie Dumeige. La coordination de l’ouvrage a été confiée à la journaliste Éliane Patriarca, l’avant-propos est signé par le réalisateur et scénariste Luc Jacquet.(parution le 15 novembre).

"Le Parlement sensible"
Samedi 14 novembre de 10h à 17h30 à l’Assemblée nationale
Salle Victor Hugo, 101, rue de l’Université, Paris 7e
Réservation obligatoire au 01 55 74 60 91 / 01 55 74 01 51 et présentation d'une pièce d'identité à l'entrée de l'Assemblée nationale.