Centenaire de Marguerite Duras : hommage en dix œuvres

Par @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox
Mis à jour le 01/04/2014 à 18H13, publié le 01/04/2014 à 18H10
Hôtel des Roches Noires à Trouville : Marguerite Duras avait acheté l'appartement 105 et y résida souvent. Elle en fit le décor de trois de ses films et y écrivit plusieurs de ses romans.

Hôtel des Roches Noires à Trouville : Marguerite Duras avait acheté l'appartement 105 et y résida souvent. Elle en fit le décor de trois de ses films et y écrivit plusieurs de ses romans.

© Laurence Houot / Culturebox

Marguerite Duras aurait eu 100 ans le 4 avril 2014. Cet immense écrivain, entrée dans la Pléiade en 2011, a voué sa vie à l'écriture sous toutes ses formes. Célébré déjà depuis la fin de l'année 2013, ce centenaire est l'occasion de revenir sur une grande œuvre romanesque, cinématographique et théâtrale, sur une vie aussi. Hommage en dix œuvres emblématiques.

Marguerite Duras, écrivain © SICHOV/SIPA
Marguerite Duras est née en Indochine près de Saïgon le 4 avril 1914. Elle est morte le 3 mars 1996 dans son appartement de la rue Saint-Benoît à Paris. Son œuvre est immense. L'anniversaire de sa naissance le 4 avril a donné lieu, dès la fin 2013 à une série de publications, rééditions, biographies et beaux livres. Plusieurs de ses pièces ont aussi été mises en scène et une exposition à la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou (Bpi), en association avec l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), auquel Marguerite Duras a confié ses archives en 1995, ouvrira ses portes le 15 octobre 2014. En attendant, retour en 10 morceaux emblématiques de son œuvre.

1/10 - BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE - 1950
Son troisième roman, publié en 1950, celui qui la révèle au grand public et qui marque le début d'une œuvre romanesque inspirée de sa propre vie. Elle y raconte une enfance en Indochine, dans une plantation soumise aux intempéries, le combat d'une mère ruinée, qui élève seule deux enfants. Les fondamentaux de l'œuvre de Duras sont en germes dans ce "Barrage contre le Pacifique" : l'Indochine, terre fondatrice, la mère, figure majeure de la vie et de l'œuvre de Duras, le personnage de l'amant y est esquissé, la figure du frère ébauchée… "Barrage contre le Pacifique" porte aussi déjà la sensualité et l'empreinte d'une écriture singulière. Marguerite Duras a en quelque sorte inventé l'autofiction, et "Barrage contre le pacifique" en est le premier jet. Le roman a été adapté au cinéma en 1958 par René Clément, avec Silvana Mangano et Anthony Perkins, puis en 2009 par Rithy Panh, avec Isabelle Huppert et Gaspard Ulliel.

2/10 - LE MARIN DE GIBRALTAR - 1952
Voyage, liberté, amour absolu… le roman le plus sensuel de Marguerite Duras. Une splendeur.
Le marin de Gibraltar, Marguerite Duras
3/10 - MODERATO CANTABILE - 1958
Avec "Moderato Cantabile", Duras explore un style qui la rapproche du Nouveau Roman : économie de moyens, descriptions du banal, absence de dénouement. "Le nouveau roman de Marguerite Duras, 'Moderato cantabile', pourrait se définir : Madame Bovary réécrite par Bela Bartok – s’il ne s’agissait, avant tout, d’un roman de Marguerite Duras (qui ne ressemble finalement à personne) et de son meilleur livre (ce qui est dire beaucoup).", disait Claude Roy dans Libération à la sortie de ce roman en 1958.

4/10 - HIROSHIMA MON AMOUR - 1959
Marguerite Duras a expérimenté toutes sortes narrations et notamment au cinéma. D'abord scénariste et dialoguiste, elle a aussi réalisé une vingtaine de films, de "Détruire, dit-elle" en 1969, "Le Camion", en 77, Les Enfants" en 1985. Elle est la scénariste de "Hiroshima mon amour", le premier long-métrage d'Alain Resnais, évocation de la bombe atomique, film d'une modernité inédite, qui dans sa forme, et notamment les dialogues, bouleverse le langage cinématographique.
5/10 - SAVANNAH BAY - 1982
Marguerite Duras était une chercheuse en écriture. Elle a expérimenté tous les modes d'expression qu'offre le langage, et notamment au théâtre. Savannah Bay est un dialogue entre une grand-mère et sa petite fille, l'histoire d'une femme perdue dans un abîme de souvenirs impossibles : sa fille s'est donné la mort par amour le jour de la naissance de son enfant, "jour interminable et sans soleil". Marguerite Duras y explore toutes les formes de l'amour et notamment l'amour filial, " le seul amour que je connaisse comme étant inconditionnel. C'est celui qui ne cesse jamais, qui est à l'abri de toutes les intempéries. Il n'y a rien à faire, c'est une calamité, la seule du monde, merveilleuse.", disait-elle dans Le monde extérieur – Outside 2, 1993. En 2002, Savannah Bay entre au répertoire de la Comédie-Française. La pièce a été récemment mise en scène par Didier Bezace au théâtre de l'Atelier, avec Emmanuelle Riva et Anne Consigny.

6/10 - L'AMANT - 1984
Le roman phénomène. Pas le meilleur livre de Duras, mais celui qui la rend célèbre. Succès immédiat à sa parution en 1984, couronné par le prix Goncourt la même année, "L'Amant" a été traduit dans 35 pays et vendu à plus de 3 millions d'exemplaires.
 
7/10 - LA PASSION SUSPENDUE-ENTRETIENS - 1987
Entretiens avec Leopoldina Pallotta della Torre
Marguerite Duras a fait de nombreux entretiens au cours de sa vie. Entre autres "Le Bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens", avec François Mitterrand (Gallimard-2006). Les derniers, réédités en France en 2013 aux éditions du Seuil, avaient été accordés en 1987 par Marguerite Duras à une jeune journaliste italienne, Leopoldina Della Torre. Ils révèlent toutes les facettes de Marguerite Duras, mise à nu.

8/10 - AH ! ERNESTO - 1971
Le seul livre pour la jeunesse de Marguerite Duras. L'histoire d'un petit garçon qui refuse qu'on lui apprenne des choses qu'il ne sait pas. L'âme révolutionnaire de Duras, racontée aux enfants. Réédité cette année par les éditions Thierry Magnier, qui publient en même temps un ouvrage pour raconter la genèse de ce conte.
 
9/10 - LA CUISINE DE MARGUERITE - 1999
Le seul livre de Marguerite Duras interdit par la justice : un livre de recettes, que son fils Jean Mascolo publie en 1999. Yann Andréa, seul exécuteur littéraire de l'œuvre de Duras, s'oppose à sa publication. "C'est un non-livre", déclare-t-il dans Bouillon de Culture. "Il faut veiller à ce qu'on ne fasse pas de non-livre (…) Quand c'est mauvais, il faut l'interdire". Le livre, à peine sorti en librairie, est l'objet d'une demande d'interdiction d'exploitation. Il est définitivement interdit par une décision de justice le 13 septembre de la même année. "Ce livre restitue l'image intime, joyeuse, simple, que j'ai toujours observée chez ma mère et qu'elle n'aurait certes pas reniée, quoi qu'en dise Yann Andréa", répond Jean Mascolo dans une tribune de Libération quelques jours après l'interdiction.
 
10/10 - CAHIERS DE LA GUERRE ET AUTRES TEXTES - 2006

Publiés après sa mort en 2006, les textes de ces cahiers ont été retrouvés dans les mythiques "armoires bleues"  de la maison de Marguerite Duras à Neauphle-le-Château. Il s'agit de son journal pendant et après la guerre (1943-1949). Un journal où elle raconte l'attente du retour de son mari déporté (ces textes avaient été retravaillés par l'auteur et publiés sous le titre "La douleur", en 1985). On trouve dans ces cahiers aussi le récit de l'enfance et la jeunesse, la violence du frère. On y rencontre déjà l'amant, un roman inachevé, "Théodora", et aussi des ébauches de certains autres,  "Un barrage contre le Pacifique" ou "Le Marin de Gibraltar". Le dernier cahier est le récit de la mort de son enfant et des vacances en Italie avec Robert Antelme et l'amant Dyonis Mascolo (le père de son fils Jean). Les autres textes sont des notes, essais, des écrits permettant aussi de découvrir l'engagement politique de Duras. Ces cahiers constituent ce que l'on pourrait appeler "l'enfance d'une œuvre".

Programme (non exhaustif)  des publications à l'occasion du centenaire de la naissance de Duras :
- Les oeuvres complètes Marguerite Duras (La Pléiade - Gallimard). Les tomes 3 et 4 paraîtront en mai.
- Par ailleurs, tout le fond publié aux Editions Gallimard est remis en vente (une quarantaine de titres, ainsi que des nouveautés, comme "Outside", et "Monde extérieur" en Folio).
- Les éditions de Minuit publient "en poche (Collection Double) "Yeux bleux cheveux noirs" et remet en vente les 15 oeuvres de Duras à son catalogue, 15 titres, dont 7 en poche (Collection Double).