Benjamin Wood, lauréat du Prix du roman Fnac

Par @Culturebox
Publié le 02/09/2014 à 19H06
L'écrivain Benjamin Wood

L'écrivain Benjamin Wood

© Joseph Ford / Opale / Éditions Zulma

Le Britannique Benjamin Wood a remporté mardi le 13e Prix du Roman Fnac pour son premier roman "Le Complexe d'Eden Bellwether", publié en France chez Zulma et déjà salué par la critique anglaise.

Né en 1981, Benjamin Wood signe avec "Le Complexe d'Eden Bellwether" ("The Bellwether Revivals") un premier roman ambitieux qui explore les frontières entre génie et folie, la manipulation et ses jeux pervers, pouvant conduire à la démence ou au meurtre. Une intrigue diabolique qui se déroule sur fond de musique baroque et dans le décor imposant de l'université de Cambridge.

Benjamin Wood a grandi dans le nord-ouest de l'Angleterre. En 2004, il a remporté la bourse du Commonwealth et intégré un cursus de création littéraire à l'université de Colombie Britannique (University of British Colombia), au Canada.

Son roman se déroule de nos jours à Cambridge. Au détour d'une allée, Oscar est irrésistiblement attiré par la puissance de l'orgue et des chants provenant d'une chapelle. Dans l'assemblée, une jeune femme attire son attention. Iris n'est autre que la soeur de l'organiste virtuose, Eden Bellwether, dont la passion exclusive pour la musique baroque s'accompagne d'étranges conceptions sur son usage hypnotique...

Une partie d'échecs en forme de duel
De plus en plus perturbé par ce qui se trame dans la chapelle des Bellwether, Oscar fait appel au Pr Herbert Crest, spécialiste des troubles de la personnalité. Le professeur et Eden vont s'affronter dans une partie d'échecs en forme de duel, où chaque pièce avancée met en jeu l'équilibre mental de l'un et l'espérance de survie de l'autre.

Ouvrant le bal des prix littéraires, la Fnac organise depuis 13 ans ce prix qui réunit un jury composé de 400 adhérents et de 400 libraires de l'enseigne. Ces derniers se sont plongés depuis fin mai dans la lecture sur épreuves des romans de la rentrée avant d'établir une sélection de 32 oeuvres, puis de désigner trois finalistes.