Académie française : PPDA candidat ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/02/2012 à 11H03
Patrick Poivre d'Arvor le 26 mars 2009 à Valenciennes

Patrick Poivre d'Arvor le 26 mars 2009 à Valenciennes

© AFP / François Lo Presti

Patrick Poivre d'Arvor serait candidat, le 26 avril prochain, à la succession de l'écrivain et diplomate Pierre-Jean Rémy (1937-2010), croit savoir "Le Point". En attendant, dès ce jeudi 1er mars, un autre "immortel" doit être élu au fauteuil de l'helléniste Jacqueline de Romilly (1913-2010).

PPDA, ancien présentateur du journal de 20H de TF1 (1987-2008), qui a officié depuis sur France Télévisions, mais aussi sur Arte et à la radio, ferait partie de la dizaine de candidats à la succession de Pierre-Jean Rémy.

Un premier scrutin avait eu lieu le le 8 décembre 2011 mais aucun candidat sur les onze postulants n'avait été élu, faute de majorité à l'issue d'un vote en trois tours. Le romancier et nouvel ambassadeur à l'Unesco Daniel Rondeau était alors en lice. Pour le nouveau scrutin d'avril, l'Académie essuie une crise des vocations, ayant reçu jusque-là une poignée de candidatures : Michael Edwards, professeur honoraire au Collège de France, et la romancière Isaline Rémy.

PPDA peut-il plaire aux "Immortels" ?
Patrick Poivre d'Arvor, 64 ans, personnalité très connue, auteur d'une cinquantaine de livres, a été au centre d'un certain nombre de controverses qui pourraient nuire à sa candidature. En 2011, il a été accusé de plagiat dans sa biographie "Hemingway, la vie jusqu'à l'excès". Selon L'Express qui avait révélé l'affaire, PPDA avait repris près d'une centaine de pages d'une biographie signée en 1985 par l'Américain Peter Griffin, disparu depuis. Patrick Poivre d 'Arvor s'était dit "sidéré" par ce déchaînement de malveillance, accréditant la thèse de son éditeur d'une erreur dans la version du livre envoyée aux journalistes.

Il a aussi comparu l'an dernier pour "contrefaçon", cette fois pour son roman "Fragments d'une femme perdue". Condamné à verser 33.000 euros à son ex-compagne Agathe Borne pour atteinte à sa vie privée et à ses droits d'auteur, il a annoncé en septembre son intention de faire appel. Par ailleurs, en novembre, PPDA été condamné à verser 400.000 euros de dommages et intérêts à TF1 pour ne pas avoir respecté une clause de "non-critique". Il a annoncé faire appel.

Le 16 décembre 1991, le présentateur du 20H de TF1 annonçait la diffusion d'une interview de Fidel Castro en tête à tête. "Télérama" allait révéler qu'il s'agissait d'un montage, Castro s'exprimant en fait lors d'une conférence de presse. PPDA n'a pas été sanctionné à l'époque. Mais en 1996, TF1 l'a suspendu pendant deux mois et demi à la suite de sa condamnation à 15 mois de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende pour recel d'abus de biens sociaux dans le cadre de l'affaire Pierre Botton.

Jules Hoffmann, discours de prix Nobel à Stockholm (7/12/2011)

Jules Hoffmann, discours de prix Nobel à Stockholm (7/12/2011)

© Henrik Montgomery / Scanpix-Sweden / AFP
La succession de Jacqueline de Romilly
Jeudi 1er mars, plusieurs candidats, parmi lesquels le prix Nobel de médecine Jules Hoffmann, sont sur les rangs pour occuper le fauteuil laissé vide par l'illustre helléniste, disparue le 19 décembre 2010 à 97 ans, après plus de vingt ans de présence à l'Académie française.

Outre Jules Hoffmann, figurent Michel Le Guern, Michel Carassou, Mathieu François du Bertrand ou encore Yves-Denis Delaporte, Alexis Antois et Olivier Mathieu. Plusieurs d'entre eux ont déjà frappé en vain à la porte de l'Académie.

Chaque prétendant notifie sa candidature par une lettre adressée à la secrétaire perpétuelle, l'historienne Hélène Carrère d'Encausse depuis 1999. Le candidat doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés, qui peut être atteinte après plusieurs tours de scrutin. Le quorum est de vingt. Si aucun nom n'émerge, l'élection est déclarée "blanche".

Le dernier intellectuel sacré "Immortel", l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf, a été élu le 23 juin 2011 au fauteuil de l'ethnologue Claude Lévi-Strauss (1908-2009).