La Guadeloupéenne Gerty Dambury reçoit le prix Carbet de la Caraïbe

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/01/2016 à 17H03, publié le 24/01/2016 à 17H00
Gerty Dambury sur le plateau de La 1ere.fr le 31 octobre 2014

Gerty Dambury sur le plateau de La 1ere.fr le 31 octobre 2014

© LA1ERE.FR

L'écrivaine guadeloupéenne Gerty Dambury, 59 ans, a reçu vendredi à l'unanimité du jury le 26e Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde, pour son essai "Le rêve de William Alexander Brown" (Editions du Manguier), lors d'une cérémonie au Memorial Acte, musée consacré à l'histoire de l'esclavage à Pointe-à-Pitre.

"C'est une grande fierté, le sentiment d'être inscrite dans une grande famille que je regarde, que je lis, que j'essaie de faire découvrir. Être parmi  les miens est très important", a déclaré la lauréate à l'AFP. "Le rêve de  William Alexander Brown", publié en 2015 aux Editions du Manguier, retrace l'histoire vraie d'un homme né sur l'île antillaise anglophone de Saint-Vincent qui ouvre en 1821, en pleine période esclavagiste, à New York, le premier théâtre géré par un Noir.
              
"C'est un travail de recherche que j'ai effectué sur cet homme et une  trentaine de gens, noirs, certains encore à demi-esclaves, obligés de fuir leur patron pour aller jouer le soir", raconte Gerty Dambury. "C'est une formidable  insolence d'autant que c'était ce que les Américains appellent un théâtre 'intégré'", c'est-à-dire blancs et noirs mélangés", ajoute-t-elle.

Prix SACD de la dramaturgie francophone pour "Trames" en 2010             

La metteure en scène, comédienne, romancière, poétesse, nouvelliste, lauréate en 2008 du prix SACD de la dramaturgie francophone pour sa pièce "Trames", avait reçu en 2010 une mention spéciale du Prix Carbet, pour la  qualité de l'ensemble de son oeuvre. Elle a publié l'été dernier son deuxième roman, "Sérénade à Poinsettia" (Editions du Manguier).
              
Le prix Carbet porté par l'Institut du Tout-Monde fondé par feu Edouard Glissant, chantre de la créolité, récompense chaque année "une oeuvre de la Caraïbe ouverte aux imaginaires et aux identités multiples". Parmi les anciens lauréats figurent les multi-primés Patrick Chamoiseau, Dany Laferrière de l'Académie française, Maryse Condé, Simone et André Schwarz-Bart ou encore Lyonel Trouillot.