Pour Reset, douze auteurs racontent une contre-histoire de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/06/2014 à 17H34
Ludovic Villard, l'un des auteurs du projet Reset, pris en photo à Lyon, rue Dumenge. C'est lui qui a écrit la première nouvelle du projet Reset, publiée en janvier 2014

Ludovic Villard, l'un des auteurs du projet Reset, pris en photo à Lyon, rue Dumenge. C'est lui qui a écrit la première nouvelle du projet Reset, publiée en janvier 2014

© Octo Kunst

S’écarter du Lyon « carte-postale », c’est l’objectif du projet « Reset, une contre-histoire de Lyon ». Initié par les éditions Le Feu Sacré, il permet à 12 auteurs lyonnais de décrire à travers des nouvelles inédites leur vision, sans fards ni paillettes, de la capitale des Gaules. Parmi ces récits, publiés gratuitement sur internet, celui de Philippe Deschemin, intitulé "Le Parc des Animaux".

Reportage : S. Méallier / O. Denoyelle / A-S. Saboureau
Depuis janvier 2014, le 5 de chaque mois, Le Feu sacré, jeune maison d’édition lyonnaise créée en 2011 par Fabien Thévenot, publie via une plateforme numérique les nouvelles que l’on peut lire et écouter, écrites dans la forme qu’ils souhaitent par les 12 auteurs lyonnais suivants : Lionel Tan, Cédric Rassat, Ludovic Villard, Julien Besse, Philippe Deschemin, Gael Dadies, Ben Merlin, Hector Degossen, Alexandre Simon, Tristan Perroton et Christophe Ramain. 

Une "image réajustée" de la ville
En donnant la parole à des auteurs issus d'horizons différents (Cédric Rassat est scénariste de BD et critique musical, Ludovic Villard rappeur, Lionel Tran, journaliste, Philippe Deschemin créateur de L'Incontournable Magazine...), Fabien Thévenot veut « contrer l’hégémonie culturelle », faire un « Reset », à savoir remettre les choses à plat et offrir une « image réajustée » de la ville, loin des bouchons-lyonnais, de sa colline de Fourvière. Et montrer le côté sombre d’une ville désormais connue dans le monde entier pour sa Fête des Lumières.