Saga Millenium : le cinquième tome, "L'homme qui cherchait son ombre", sortira le 7 septembre

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/02/2017 à 10H43, publié le 17/02/2017 à 10H40
Le Millenium 4, "Ce qui ne me tue pas", était également signé David Lagercrantz.

Le Millenium 4, "Ce qui ne me tue pas", était également signé David Lagercrantz.

© Henri Collot/SIPA

Lisbeth Salander, la sensationnelle hacker de la série de polars Millenium, est de retour : le cinquième tome de la saga, "L'homme qui cherchait son ombre", sortira le 7 septembre, a annoncé vendredi son éditeur.

Comme le précédent (le tome 4), ce Millenium, "L'homme qui cherchait son ombre", sera signé David Lagercrantz, un ancien journaliste qui a connu le succès en écrivant la biographie du footballeur Zlatan Ibrahimovic.

Dans les méandres de la tumultueuse enfance de Lisbeth Salander

Ce 5e tome devrait être d'ailleurs l'avant-dernier écrit par Lagercrantz, qui est sous contrat pour un seul livre supplémentaire. "Je veux faire autre chose, être indépendant", a-t-il affirmé. "Beaucoup d'auteurs écrivent la même chose livre après livre. Ils ont tout mon respect mais je veux faire de nouvelles choses maintenant". 

"Au début du nouveau livre, elle purge une courte peine dans la prison pour femmes de Flodberga et fait tout en son pouvoir pour éviter les conflits internes entre prisonnières", a expliqué dans un communiqué la maison d'édition Norstedts qui a dévoilé la couverture suédoise du livre. Ce cinquième tome explore les méandres de la tumultueuse enfance de Lisbeth Salander. "Maintenant, j'ai (Lisbeth) dans le sang", a confié David Lagercrantz au quotidien Dagens Nyheter.

Véritable phénomène éditorial

Rappel des faits : la série Millenium a été imaginée par Stieg Larsson mais ce dernier est décédé en 2004 après avoir rendu les manuscrits de ses trois romans. Il n'a donc jamais connu le succès planétaire remporté par sa trilogie qui met en scène Lisbeth Salander et Mikaël Blomkvist, un journaliste d'investigation, qui ont été également immortalisés par deux différentes adaptations cinématographiques.

En 2015, la publication par Norstedts d'un quatrième opus avait fait grincer les dents. L'ancienne compagne de Stieg Larsson, exclue de son héritage car ils n'étaient pas mariés, avait dénoncé un projet commercial et des proches avaient déploré par voie de presse "le pillage d'une tombe". Ce 4e livre, "Ce qui ne me tue pas", sorti dans 47 pays, a été vendu à six millions d'exemplaires. Et celui qui lui succède, "L'homme qui cherchait son ombre" (titre qui est la traduction littérale du titre suédois), a été acheté dans 34 pays. Le 7 septembre, il sortira dans 26 d'entre eux dont la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'Allemagne et la France.