La romancière britannique à succès Ruth Rendell dans le coma

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/01/2015 à 15H33, publié le 15/01/2015 à 14H47
Ruth Rendell chez elle à Londres, en 2005.

Ruth Rendell chez elle à Londres, en 2005.

© ANE MINGAY/NBC/AP/SIPA

Ruth Rendell, l'auteur britannique de romans policiers à succès, est dans un état critique après une attaque cardiaque, a-t-on appris ce 15 janvier auprès de son agent.

Ruth Rendell, 84 ans, est "dans un état critique", a déclaré son agent, Christian Ogunbanjo à l'AFP. Selon son éditeur français Jean-Claude Berline (Editions des deux terres), la romancière "est depuis quelques jours dans le coma et cela semble irréversible". La romancière est hospitalisée à Londres, où elle vit, depuis le 7 janvier.

Créatrice du personnage du commissaire Reginald Wexford

Née à Londres en 1930, Ruth Rendell qui a également publié sous le pseudonyme de Barbara Vine, est l'un des auteurs britanniques majeurs de romans policiers et psychologiques. Ses ouvrages, traduits dans une quinzaine de langues, figurent toujours parmi les meilleures ventes et ont été récompensés de nombreux prix en Angleterre, aux Etats-Unis comme en France où elle a eu le prix du roman d'aventures.
"Un amour importun" livre de Ruth Rendell © Editions du masque
Son oeuvre se partage en deux veines : une première strictement policière, incarnée notamment par l'un de ses héros récurrents, le commissaire de police Reginald Wexford qui apparaît dès son premier roman, "Un amour importun", en 1964. Ruth Rendell l'entraîne dans des enquêtes qui plongent dans les maux de la société britannique : violence domestique, racisme ou pauvreté. 

Veine psychologique


Parallèlement, Ruth Rendell se lance dans la veine d'ouvrages plus psychologiques, où il est moins question de l'enquête que des circonstances qui ont conduit au crime. Dans cette catégorie figurent des romans comme "L'Analphabète", "L'Homme à la tortue", "La Gueule du loup", "Son âme au diable" ou "Fausse Route". Ruth Rendell y développe les thèmes de l'obsession sexuelle, du malentendu, du hasard ou encore de l’humanité des criminels. Parmi les livres psychologiques signés du pseudonyme de Barbara Vine, on citera notamment "L'été de Trapellune", "Le journal d'Asta", "Véra va mourir". 

L'auteur, qui a plus de 60 titres à son actif, est devenue une référence. Les amateurs du genre considèrent qu'elle en a renouvelé le style, comme  P.D. James, l'autre grande dame du roman policier britannique décédée fin novembre à l'âge de 94 ans. Ruth Rendell a vendu des centaines de milliers de ses livres, dont plusieurs ont été adaptés au cinéma, comme "L'Analphabète" par Claude Chabrol ("La cérémonie") ou "L'Homme à la  tortue" par Pedro Almodovar ("En chair et en os"). 
Le livre "Une vie si confortable" de Ruth Rendell doit sortir à la fin du mois de janvier aux Editions des deux terres. 

Le livre "Une vie si confortable" de Ruth Rendell doit sortir à la fin du mois de janvier aux Editions des deux terres. 

© Editions des deux terres
Après la mort récente de P.D James, "c'est la dernière grande dame du roman policier qui risque de disparaître", craint Jean-Claude Berline. Le nouveau roman de Ruth Rendell doit sortir en français fin janvier sous  le titre: "Une vie si convenable", a-t-il précisé.