50 ans après sa mort, l’auteur de L’Atlantide reste, pour la majorité des lecteurs, un écrivain mythique. Célèbre dès la publication de son premier roman, président de la SGDL, académicien à 45 ans, il connut toutes les gloires et la déchéance suprême lorsqu’il fut injustement jeté en prison en 1944 pour « collaboration avec l’ennemi ». Reporter passionné, journaliste prophétique, voyageur invétéré – il fit 5 tours du monde -, romancier du bonheur et séducteur impénitent, il écrivit des dialogues de films, des opérettes, des nouvelles, plusieurs centaines d’articles, et 43 romans dont les héroïnes ont toutes un prénom qui commence par un A. A Cocteau qui lui disait qu’il avait « le génie de l’imprévu », il répondait que « le devoir d’un romancier, c’est d’être de son temps». Le XXème siècle et ses soubresauts lui donnèrent, ô combien, l’occasion d’être ce romancier paradoxal dont cette biographie retrace le destin. Auteur de plus de soixante livres traduits en vingt langues, Gérard de Cortanze a obtenu de nombreux prix littéraires, parmi lesquels le prix Renaudot pour Assam (Albin Michel). Il a été finaliste du Prix Femina essai 2011 avec Frida Kahlo, la beauté terrible. On lui doit aussi de nombreux essais biographiques sur Paul Auster, J.-M. G. Le Clézio, Hemingway, Jorge Semprun, Philippe Sollers…

Pierre Benoît, le romancier paradoxal 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com