Philippe Val, Denis Robert : deux visions opposées de Charlie Hebdo

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/10/2015 à 17H33, publié le 30/10/2015 à 17H30
Philippe Val en 2008, à Cannes

Philippe Val en 2008, à Cannes

© Valery Hache / AFP

Philippe Val, qui a dirigé Charlie Hebdo, et le journaliste Denis Robert livrent deux visions antinomiques de l'histoire de Charlie Hebdo dans deux ouvrages attendus prochainement en librairie, à quelques mois du premier anniversaire de la tuerie du 7 janvier 2015.

Le journaliste d'investigation Denis Robert, qui n'a jamais travaillé au sein de l'hebdomadaire et Philippe Val qui était à la tête du journal de 1992 à 2009, publient respectivement "Mohicans" (Julliard) et "C'était Charlie" (Grasset). "L'idée du bouquin s'est vraiment affirmée au lendemain des attentats du 7 janvier à la vue de (Richard) Malka, (Philippe) Val, Riss truster les écrans et parler de "Charlie Hebdo" en oubliant Cavanna", a déclaré Denis Robert. Il est déjà l'auteur d'un documentaire "Cavanna jusqu'à l'ultime j'écrirai", sorti en juin au cinéma.

"Val et Cabu ont détourné le projet des fondateurs de l'hebdomadaire"

Selon Denis Robert, Philippe Val mais aussi Cabu, une des victimes des attentats du 7 janvier, ont détourné le projet initial des fondateurs de l'hebdomadaire satirique qui était de se moquer de tout. Le journaliste revient longuement sur "l'affaire" Siné et le limogeage du dessinateur, accusé d'antisémitisme, un reproche qu'il a toujours contesté, en juillet 2008.
Denis Robert, en mai 2015

Denis Robert, en mai 2015

© François Loock / Citizenside / AFP

"Denis Robert, un journaliste à thèse"

Dans son livre à paraître le 12 novembre, Philippe Val veut surtout se souvenir de ses amis assassinés. "Ce qui me frappe dans ce livre c'est sa grande douceur", a affirmé son éditeur, Christophe Bataille. Val s'en prend aussi à ceux qui ne l'épargnent pas dont Denis Robert qualifié de "journaliste à thèse". Le livre de Denis Robert, en librairie le 5 novembre, sera tiré à 12.000 exemplaires, celui de Val à 18.000. Ces deux livres montrent surtout que les comptes ne sont pas réglés entre tous ceux qui ont été Charlie d'une manière ou d'une autre.
 
De nombreux autres livres sur Charlie hebdo sont attendus au début de l'année prochaine dont "Ce que dit Charlie: treize leçons d'histoire" de l'historien Pascal Ory (Gallimard), "Terreur sur l'hexagone" de Gilles Kepel (Gallimard). Est prévu également en janvier "Chérie, je vais à Charlie" (Seuil) de la veuve de Georges Wolinski, Maryse Wolinski.