Patrick Deville : "Taba-Taba", son retour aux sources, en lice pour le Goncourt

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/10/2017 à 19H48, publié le 05/10/2017 à 18H13
Philippe Deville, à Saint-Brevin-les-Pins le 3 octobre 2017

Philippe Deville, à Saint-Brevin-les-Pins le 3 octobre 2017

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Avec son dernier livre "Taba-Taba" paru cet été au Seuil, Patrick Deville plonge dans l'histoire de sa famille, du Second Empire à nos jours. Son premier livre français, dit cet éternel voyageur. Il est dans la première sélection du Prix Goncourt, qui sera décerné le 6 novembre. En attendant, il s'est confié sur ouvrage, dans sa ville natale de Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique

Randonneur planétaire, auteur de romans "non-fictionnels", Patrick Deville se plonge dans son histoire familiale pour nous faire voyager dans l'histoire de France, de l'année 1870 aux attentats qui endeuillent notre pays depuis quelques années. "Taba-Taba" (Ed. du Seuil), une fresque romanesque qui lui vaut d'être dans la première sélection du Prix Goncourt

Reportage : France 3 Pays de la Loire / D. Leroy / M. N'Guenor / M. Georgelin
Tout débute pour Patrick Deville et pour son roman "Taba-Taba" à Mindin, en face de Saint-Nazaire, au début des années 60. Dans un ancien lazaret, lieu qui servait de mise en quarantaine des équipages et passagers en provenance de ports où sévissait la peste, transformé en hôpital psychiatrique. Son père y travaillait. Et le jeune Patrick y fit la connaissance d'un interné. "Un cinglé", explique-t-il. "C'était mon meilleur camarade. Il n'avait que deux syllabes à sa disposition, Taba Taba, qu'il répétait à longueur de journée". 

Des archives familiales conservées depuis 1860

Ce voyageur infatigable a choisi de se poser, pour raconter ses origines. Son premier livre français, dit-il. "J'ai raconté cela en utilisant sur cinq générations les pérégrinations, les déménagements, les déplacements, l'exode, les fuites sur les routes, les camps de prisonniers, les camps de réfugiés, d'une famille semblable à des dizaines de milliers de familles françaises. C'est ça qui est intéressant, c'est qu'il n'y a rien de particulier dans l'histoire de cette famille".

Par chance, il a retrouvé d'impressionnantes archives familiales. Tout a été conservé, un peu miraculeusement selon lui, depuis le second empire, rien n'a été détruit, même pendant la Seconde Guerre Mondiale. Que ses lecteurs avides de ses récits de voyages et de voyageurs se rassurent, il ne se contente pas de narrer une histoire franco-française. Ses références historiques et géographiques, nourries par des décennies de recherches et de voyages, remettent en perspective l'histoire de la France sur le grand échiquier mondial.