Née le 16 décembre 1775, elle est la deuxième fille d'une fratrie de huit enfants. Le cercle familial de Jane Austen, plein d'entrain et d'affection, va stimuler son écriture. L’univers de la petite noblesse terrienne et du clergé de campagne inspirera à Jane Austen les décors, les personnages et les intrigues de ses romans. Dans ses six œuvres, la romancière brosse un tableau comique des mœurs de la bourgeoisie anglaise de son temps, révélant les possibilités qu'offre la littérature « domestique ». Jane Austen commence vers 1795 Raison et sentiments. D'octobre 1796 à août 1797, elle achève la première version d’Orgueil et préjugés. En 1797, son père propose l'ouvrage à un éditeur londonien, qui refuse de le publier. Thomas Egerton accepte de publier Raison et sentiments, qui paraît anonymement en novembre 1811. Jane Austen achève Mansfield Park en 1813. Elle est alors un auteur établi mais toujours anonyme. Orgueil et préjugés devient un roman à la mode. Entre janvier 1814 et mars 1815, Jane Austen écrit Emma, publié en décembre 1815. Elle connaît, après 1811, les années les plus gratifiantes de sa vie : ses romans sont bien accueillis par la critique et lus par un large public. Le prince régent, futur George IV, les apprécie au point d'en posséder une collection dans chacune de ses résidences ; et Emma, à la suite d'une discrète recommandation royale, lui sera « respectueusement dédiée ». Les critiques admirent sa peinture des caractères et trouvent leur réalisme rafraîchissant en comparaison des mélodrames romantiques alors en vogue. Jusqu'en août 1816, elle se consacre à l'écriture de Persuasion et retouche le manuscrit de Susan (L'Abbaye de Northanger). En janvier 1817, Jane Austen commence Sanditon. Elle ne terminera jamais ce roman. Elle meurt le 18 juillet 1817 et est enterrée six jours plus tard à la cathédrale de Winchester. Son frère Henry dévoile l'identité de l’auteur jusque là gardée secrète. La Grande-Bretagne de la régence n'a pas conscience d'avoir perdu son observateur le plus attentif et son analyste le plus pénétrant. C’est en historienne qu’elle avait étudié l'entrée de la société anglaise de son temps dans la modernité. De son vivant, une seule personne a pris la mesure de son œuvre : Walter Scott. Il célèbre cet « auteur anonyme », dont il fait un champion magistral du « roman moderne » dans la nouvelle tradition réaliste.

 

 

Editions

- 1979. Collins English Library In-12 Carré. Broché. Illustré de nombreux dessins en noir et blanc hors texte.‎ by Anne Rodger.‎

- ‎1996 10/18 broché Bristol illustré  - 320 pages en format 11 - 18

- 2000  Gallimard Œuvres romanesques complètes, Anthologie (reliée).

- 2007 Collection Folio classique, Gallimard

2009 Flammarion, in-8 broché de 316 pages, couverture illustrée en couleurs

 

 

Adaptations

Cinéma

- 1940 : Orgueil et Préjugés de Robert Z. Leonard avec Greer Garson et Laurence Olivier

- 2006 : Orgueil et préjugés, film réalisé par l’anglais Joe Wright, avec Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Talulah Riley

- 2004 : Orgueil et Préjugés (Pride & Prejudice: A Latter Day Comedy) de Andrew Black, transposition au XXe siècle dans une université américaine de l'Utah.

- 2005 : Coup de foudre à Bollywood (Bride & Prejudice) de Gurinder Chadha, transposition dans l'Inde contemporaine.

- 2011 : A Modern Pride and Prejudice de Bonny Mae, tourné dans le Colorado.

- 2007 : Becoming Jane de Julian Jarrold, qui imagine, à partir d’Orgueil et Préjugés, les relations de Jane Austen (Anne Hathaway) et Tom Lefroy (James McAvoy)

- 2013 : Austenland de Jerusha Hess où, de nos jours, une jeune femme voyage jusqu'à un parc à thème consacré à Jane Austen dans l'espoir d'y rencontrer son Mr Darcy.

 

 

Télévision

- 1938 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Michael Barry, première adaptation, en noir et blanc et en direct

- 1949 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Fred Coe (17e épisode de la première saison de The Philco Television Playhouse).

- 1952 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Campbell Logan

- 1956 : Pride and Prejudice, épisode de l'Anthologie Matinee Theater, diffusé en direct sur NBC (États-Unis) 1er octobre 1956

- 1957 : Orgoglio e Pregiudizio, adaptation en italien de Daniele D'Anza avec Virna Lisi et Franco Volpi

- 1958 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Barbara Burnham

- 1961 : De vier dochters Bennet, adaptation en néerlandais par Cedric Wallis et Lo van Hensbergen, avec Lies Franken et Ramnes Shaffy

- 1966 : Orgullo y Prejuicio, adaptation en espagnol de Alberto Gonzalez Vergel

- 1967 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Joan Craft et Campbell Logan, première adaptation en couleurs, premières scènes en extérieur (Pemberley), pour le cent-cinquantenaire du roman

- 1980 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Cyril Coke et Jonathan Powell. Avec Elizabeth Garvie et David Rintoul (226 min)

- 1995 : Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice) de Sue Birtwistle et Simon Langton, avec Colin Firth et Jennifer Ehle (301 min)

- 1995 Mini série 6x50mn inaugurée par la BBC   réalisateur Simon Langton , avec Colin Firth, Jennifer Ehle, David Bamber.

- 2008 : Orgueil et Quiproquos (Lost in Austen) de Dan Zeff avec Jemima Rooper, est une version fantastique, parodique et humoristique du roman et de ses principales adaptations pour grand et petit écran, écrite par Guy Andrews

 

Scène

- 1922 Pride and Prejudice : adaptation de Mary Steele MacKaye

- 1935 Pride and Prejudice : pièce sous-titrée A Sentimental Comedy in Three Acts adaptation de Helen Jerome, créée le 28 octobre 1935 à Philadelphie

- 1949 Wedding at Pemberley : pièce en un acte de Anne et Arthur Russel

- 1959 First Impressions : Comédie musicale de Broadway, créée le 19 mars 1959 à l'Alvin Theater à New York.

- 1995 Pride and Prejudice : comédie musicale de Bernard J. Taylor, créée en 1995 à Peoria, dans l'Illinois, et donnée du 11 au 14 mars 2009 à l'Elgiva Theatre, à Chesham, Buckinghamshire.

- 2013, pour le bicentenaire : Pride and Prejudice, adaptation de Laura Turner, montée par Chapterhouse Theatre Company, jouée tout l'été en tournée dans des parcs de demeures classées, comme Pentillie Castle (Cornouaille) ou Enniskillen Castle (Irlande du Nord) ; adaptation de Simon Reade au Regent's Park Open Air Theatre à Londres ; adaptation nouvelle d'Amy Whiterod et Joy Hellyer, créée en juin à Wellington, en Nouvelle-Zélande, nouvelle adaptation de Wendy Reynolds présentée à Chawton le 7 septembre.

- 2013 Pride & Prejudice: A New Musical, comédie musicale de Sam Balzac et Kathleen Recchia, créée pour Book & Blanket Players Youth Theatre, 10 et 11 août 2013 à New York.

 

 

Radio

- « Une vie une œuvre : Jane Austen » émission de France culture diffusée le 13/06/2009 : http://www.franceculture.fr/emission-jane-austen-2009-06-13.html

- L’œuvre de Jane Austen lue et présentée par Guillaume Galienne, sur France inter, le 17/11/2012 : http://www.franceinter.fr/emission-ca-peut-pas-faire-de-mal-l-oeuvre-de-jane-austen

 

Bande Dessinée

- 2009, Pride and Prejudice, écrit par Nancy Hajeski, dessinée par Hugo Petrus, éditée par Marvel http://marvel.com/comics/issue/24039/pride_prejudice_2009_1

http://whoopsy-daisy.forumactif.org/t685-orgueil-et-prejuge-un-comics-marvel

 

 

Anecdotes

- L’œuvre de Jane Austen connaît un important succès, particulièrement au XXe siècle puisqu’elle se voit réinterprété à plusieurs reprises au théâtre et au cinéma. En littérature, une première suite, par Dorothy Bonavia-Hunt, Pemberley Shades, est publiée en 1949 et rééditée en 1977, une autre par Emma Tennant, Pemberley, or, Pride and Prejudice Continued, en 1993.

- 2001 : Le film Le Journal de Bridget Jones (Bridget Jones's diary) est tiré du livre à succès d'Helen Fielding, dont la trame principale est un hommage délibéré au roman de Jane Austen. Les personnages de Daniel Cleaver et Mark Darcy sont librement inspirés des personnages de Wickham et Darcy dans la version BBC de Simon Langton d’Orgueil et Préjugés. (On retrouve donc de nombreux clins d’œil aux œuvres précédant le film comme par exemple le nom de la maison d'édition où travaille Bridget qui s'appelle Pemberley Publishing)

- En 2013, de multiples manifestations célébrèrent le bi-centenaire d’Orgueil et préjugés.

- The Lizzie Bennet Diaries, Web-série en 100 épisodes parue sur YouTube du 9 avril 2012 au 28 mars 2013, qui transpose l'intrigue au XXe siècle, se présente comme le blog vidéo personnel de Lizzie Bennet, étudiante californienne préparant un diplôme en communication de masse. Elle y raconte avec humour ses relations conflictuelles avec sa mère et sa petite sœur Lydia, puis ses rapports compliquées et houleux avec le mystérieux William Darcy, propriétaire du groupe informatique Pemberly Digital. https://www.youtube.com/user/LizzieBennet/videos

- À Londres, une statue à l’effigie de Colin Firth rend hommage à la mini-série Orgueil et préjugés et à l’une des scènes les plus célèbres de la télévision britannique.  http://www.programme.tv/news/actu/59561-insolite-colin-firth-orgueil-et-prejuges-statufie-a-londres-videos/

- La cathédrale où Jane Austen est enterrée et  la maison à Chawton - désormais transformée en musée -, dans laquelle l'auteur a vécu pendant presque dix ans et où elle a écrit quatre de ses romans. http://l-odyssee-litteraire-d-evy.over-blog.com/article-sur-les-pas-de-jane-austen-a-winchester-et-chawton-46878308.html

 

Analyse, découverte

- Etude très complète de l’œuvre de Jane Austen : http://www.comptoirlitteraire.com/a.html

- A l’occasion du bicentenaire de l’œuvre de Jane Austen, Arte a organisé en 2013 un cycle « Jane Austen », à la fois à l’antenne et en ligne, proposant plusieurs articles critiques dont « Qui a peur de Jane Austen ? Mœurs et féminisme à l’ère austenienne » : http://www.arte.tv/fr/cycle-jane-austen/6690084.html

- « J’ai lu toute l’œuvre de Jane Austen, plusieurs fois » article publié sur Slate en février 2014 http://www.slate.fr/story/82833/jane-austen-completiste

Orgueil et préjugés 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com