"Nos étoiles ont filé", un récit douloureux d'Anne-Marie Revol

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/12/2010 à 16H17
"Nos étoiles ont filé", un récit douloureux d'Anne-Marie Revol

"Nos étoiles ont filé", un récit douloureux d'Anne-Marie Revol

© Culturebox

C'est un peu comme sa réponse à la mort. Un deuil interminable. La journaliste Anne-Marie Revol raconte dans "Nos étoiles ont filé"  l'après "11 août 2008. Ce jour terrible, où elle apprend la mort de ses deux filles de 2 ans et demi et seize mois dans un incendie. 

Il n'y a pas de mot juste pour décrire ce que représente la mort de ses enfants. Pas de vocabulaire adéquat pour évoquer la douleur de voir disparaître deux toutes petites filles. Anne-Marie Revol a décidé de leur écrire chaque jour. Elle leur décrit son quotidien. Un récit touchant sur la perte qui ne sombre jamais dans le pathos. Un formidable témoignage sur la vie qui continue, car Anne-Marie Revol a de l'énergie à revendre. Un peu plus d'un an après la disparition de Pénélope et Paloma, le récit cesse. Au moment où naît un troisième enfant, un petit garçon Lancelot. Le couple redevient à nouveau une famille. Comme si de rien n'était. Pas tout à fait. Plus rien ne sera jamais comme avant.

A voir aussi sur Culturebox :
- Les autres entretiens "Les 5 dernières minutes"