Mort de l'écrivain Jorge Semprun

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 08/06/2011 à 10H22
Mort de l'écrivain Jorge Semprun

Mort de l'écrivain Jorge Semprun

© Culturebox

Résistant, déporté, militant, activiste politique, ministre, homme de cinéma mais surtout écrivain et grand témoin du XXème siècle, l'Espagnol Jorge Semprun est décédé le mardi 7 juin 2011.

Jorge Semprun naît le 10 décembre 1923 à Madrid dans une famille de la haute bourgeoisie castillane profondément républicaine. Avocat et diplomate, son père quitte l'Espagne dans l'urgence avec ses sept enfants en 1936 alors qu'éclate la guerre civile, d'abord pour les Pays-Bas puis pour la France.

A Paris, le jeune Semprun étudie l'histoire et devient un communiste convaincu en mars 1939 au moment de la chute de Madrid aux mains des Franquistes.

Lors de la Seconde guerre mondiale, il s'engage dans la Résistance mais est arrêté par la Gestapo et déporté à Buchenwald, expérience terrible dont il ne fera le récit que de longues années après, en 1963, dans " Le grand voyage ".

Semprun l'écrivain fera d'ailleurs de sa propre vie le socle de son oeuvre littéraire mais il écrit aussi pour le cinéma comme scénariste et dialoguiste, sa collaboration la plus fameuse se fait avec Yves Montand et le réalisateur Costa Gavras pour des films très politiques et devenus depuis des classiques du genre comme " Z " ou " L'Aveu ".

Il sera aussi un turbulent ministre de la Culture espagnol dans le gouvernement de Felipe Gonzalez de 1988 à 1991.

En 1998, il dresse un bilan de sa vie dans "Adieu, vive clarté".

A voir aussi sur Culturebox, la vidéo "La Shoah et son ombre" à Verdun