Jacques-Sylvain Klein analyse les cinq raisons principales qui expliquent cette genèse et qui permettent de comprendre que la Normandie ait généré ou accueilli tous les grands précurseurs de l’Impressionnisme. Cela est évident dans le cas de Monet, qui a écumé toute la région, du Havre à Giverny et de Deauville à Dieppe et la majorité de l’œuvre a été produite en Normandie.  Au-delà d’être le terreau où l’Impressionniste a germé, la Normandie a été le principal terrain d’expérimentation pour tous les grands Impressionnistes. C’est vrai, a fortiori, pour tous les peintres normands rattachés à ce mouvement, qu’ils appartiennent à l’école de Honfleur, comme Boudin, Dubourg ou Cals, ou à l’école de Rouen, comme Lebourg, Delattre ou Pinchon. Tous ceux-là ont réalisé en Normandie la quasi-totalité de leur œuvre ou, dans le cas de Cals, sa partie la plus significative...

Acheter sur la Fnac

Lumières Normandes - klein110.jpg