Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live DIRECT. Regardez le concert de Baxter Dury aux Nova Sessions
Ce soir, à 19h30

Les manuscrits de Tombouctou menacés par le temps et par les islamistes

Publié le 04/07/2012 à 17H34, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
Des manuscrits précieux mais menacés

Des manuscrits précieux mais menacés

© DR
Après la destruction le 30 juin de sites historiques musulmans à Tombouctou au Mali, la communauté internationale redoute que les islamistes s'en prennent maintenant aux manuscrits conservés dans les bibliothèques de la ville. La Région rhône-Alpes suit de près les événements. Depuis des années, elle a engagé de nombreux projets de coopération avec le nord du Mali avec notamment la numérisation des ouvrages de la grande bibliothèque de Tombouctou. Pour l'instant, cette coopération est suspendue mais pas abandonnée.


 

Ce sont des dizaines de milliers de manuscrits, dont certains remontent au XIIe siècle qui sont conservés dans les bibliothèques de cette ville qu'on surnomme "La Perle du désert". Une perle qui fut un grande cité marchande où s'arrêtaient les caravanes de sel, d'or mais aussi d'esclaves. Par le biais de ces échanges, Tombouctou fut aussi un vrai centre intellectuel et culturel de l'Islam qui connut son apogée du XIe au XIVe siècle, avec de nombreuses universités et des bibliothèques souvent privées. Encore aujourd'hui, ces lieux appartiennent à des grandes familles de la ville qui n'ont pas forcément su prendre soin de ce patrimoine inestimable. Leur état de conservation est inquiétant à tel point que le 3 juillet, le comité du patrimoine mondial de l'Unesco a appelé la directrice générale de l'ONU à "créer un fonds spécial pour aider le Mali à la conservation de son patrimoine culturel".
A cette menace du temps qui passe vient donc s'ajouter celle des islamistes  d'Ansar Eddine qui portent un regard obscurantiste sur ces trésors du savoir. Avec des textes qui parlent de théologie, d'histoire, de musique, de littérature, d'anatomie, ils sont jugés impies et donc, à détruire. Mais la valeur marchande de ces ouvrages étant inestimable, il pourrait aussi faire l'objet d'un juteux trafic.