Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Citizen Fan : entrez dans le monde des fans !

Les livres d'économie profitent de la crise !

Publié le 09/11/2012 à 16H04, mis à jour le 10/12/2012 à 15H16
  • Les livres d'économie remplissent les rayons
    Les livres d'économie remplissent les rayons © France 3 / Culture box
  • Les livres d'économie remplissent les rayons
    Les livres d'économie remplissent les rayons © France 3 / Culture box
Peut-on comprendre la société dans laquelle nous vivons sans en comprendre l'économie ? De plus en plus de Français cherchent à se familiariser avec les questions économiques. Les livres qui y sont consacrées se vendent de mieux en mieux. A Lyon, le quatrième salon du livre d'économie réunit de nombreuses maisons d'édition lors des journées de l'économie du 8 au 10 novembre 2012.

Lors de la dernière élection présidentielle en France, et alors que de nombreux livres politiques étaient disponibles, ce sont les livres traitant d’économie qui se sont le plus vendus. 

S’ils ne deviennent pas tous des best-sellers, ils trouvent leur public. Le marché de l’économie et de la gestion est évalué par Ipsos à 49,9 millions d’euros et à 2,9 millions de volumes vendus sur un an. Dunod et Nathan restent les principaux acteurs du secteur (Source : Livres Hebdo/Electre)



 

Les Français et le savoir 

Une enquête Presses Universitaires de France (PUF), GMF et TNS Sofres Intitulée "Les Français et le savoir",  réalisée à partir d'interviews effectuées via Internet entre le 25 juin et le 2 juillet 2012, à partir d'un échantillon national de 1 500 personnes âgées de 18 ans et plus, révèle que : 

- Pour une vie épanouie, le savoir est important aux yeux de 56 % des interrogés, et même essentiel pour 39 % d'entre eux. Selon le panel interrogé, la connaissance a pour principale fonction d'aider à comprendre le monde  (42 %). Elle est également considérée comme utile à des fins de transmission de savoir à ses enfants (22 %). Au contraire, seuls 2 % des Français estiment que le savoir a pour finalité première de s'enrichir.
L'enquête révèle qu'aux yeux des Français, les scientifiques sont les figures les plus représentatives du savoir (59 %), devant les philosophes/écrivains (38 %), les hommes politiques (15 %) ou les guides spirituels (11 %). Albert Einstein serait perçu comme la figure du Savoir par excellence (pour 40 % d'entre eux). Il est suivi des époux Pierre et Marie Curie et Louis Pasteur.

Mieux comprendre la crise

Tombée en 2010 à son plus bas niveau, la production d’ouvrages d’économie a enregistré un rebond de 7,9 % en 2011, à 1063 nouveautés et nouvelles éditions (Source Livres Hebdo/Electre). 

Nourris par les dizaines d’émissions et de reportages radios ou TV, de plus en plus de Français cherchent à comprendre des termes répétés à longueur de journaux télévisés comme subprimes, compensation, fonds d’investissement, inflation et parmi les plus cités : marché financier et agences de notation.

Certaines affaires médiatisées ont donné un visage à l'économie. C'est le cas de l'affaire Kerviel. Un trader qui a malgré lui humanisé le concept financier. Ce que l'affaire Clearstream n'avait pas réussi à faire.

Vivement dimanche
Vivement dimanche © France 3 / Culture box


 

Le Prix du livre d'économie 

Le Prix du livre d'économie récompense depuis 1999 un ouvrage à valeur pédagogique paru dans l'année écoulée. Il est décerné lors de la Journée du livre d'économie, par un jury composé de journalistes. Il sera remis au Ministère de l’économie et des Finances en décembre 2012. L'ouvrage primé doit favoriser l’analyse et la réflexion, contribuer à la revalorisation du discours et de la pensée économique, sociale et politique.

Lauréat du Prix 2011 : Isabelle Attané pour "Au pays des enfants rares. La Chine vers une catastrophe démographique" aux éditions Fayard.