Ed. Robert Laffont
Octobre 2012
480 p. – 21,5 euros

Le Versailles de Louis XIV est un théâtre où la monarchie absolue se construit en se donnant en spectacle. C'est aussi un panier de crabes où vingt mille personnes, du plus haut au plus bas de l'échelle sociale, s'agitent dans les ors et les gravats, l'inconfort et la puanteur, les complots et les coucheries, avec pour tous le rêve de grimper vers la lumière. Le Roi des ombres est l'aventure de ceux dont personne n'a jamais parlé. Les petits, les obscurs. Les ombres qui creusent la terre, dressent les murs, soufflent la poudre sur les perruques, massent les pieds. Celles qui, dans la boue du futur Grand Canal ou dans la chambre du roi, regardent le siècle à genoux. Louis XIV et son frère Philippe d'Orléans côtoient sans les voir ces ombres qui servent leur plaisir et leur gloire. Talentueuse et risque-tout, Nine La Vienne veut échapper au sort commun des femmes. Vaurien autodidacte, Batiste Le Jongleur se rend indispensable aux bâtisseurs du château. Ensemble, pour sortir du néant, ils vont défier les lois de leur temps.

Le Roi des ombres - arton6866.jpg