Le père d'Astérix, Albert Uderzo, passe le flambeau

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 26/09/2011 à 12H11
Albert Uderzo et Anne Goscinny, le 26 septembre 2011.

Albert Uderzo et Anne Goscinny, le 26 septembre 2011.

© AFp - Jacques Demarthon

Astérix a trouvé une nouvelle voix: Albert Uderzo, créateur avec René Goscinny des aventures du Gaulois rebelle, a annoncé lundi avoir trouvé un successeur. Selon France Télévisions, qui a interviewé Anne Goscinny, c'est à Jean-Yves Ferry que reviendra la noble mais lourde tache d'écrire désormais les scénarios du personnage de BD français le plus connu au monde.

Albert Uderzo, qui refusait jusqu'ici farouchement que les aventures d'Astérix lui survivent, a finalement décidé, à 84 ans, de passer la main. "Je me suis rendu compte que le personnage d'Astérix appartient à ses  auteurs mais aussi aux lecteurs, ce qui est tout à fait juste", a-t-il déclaré lundi à quelques journalistes en marge d'une cérémonie à Paris chez son éditeur.

A la mort de René Goscinny, disparu le 5 novembre 1977, "j'avais l'idée de tout arrêter comme Hergé mais je me suis ressaisi. Je souhaite que cette continuité dure des générations et des générations", a-t-il ajouté. Le rachat début 2011 des droits d'Astérix par Hachette, n'est sans doute pas étranger à son revirement. Pour l'heure, il a précisé espérer la sortie d'un nouvel album d'Astérix "à la fin de l'année 2012".

Astérix a fait son apparition dans la journal Pilote le 29 octobre 1959. Les 33 tomes de la série, poursuivie par le seul Albert Uderzo  après la  mort de Goscinny, se sont vendus à 350 millions d'exemplaires dans le monde,  deux fois le tirage atteint par les diverses éditions de Tintin.

Jean-Yves Ferri, qui va lui succéder, est connu pour son travail avec le dessinateur Manu Larcenet sur la série "Le retour à la terre". Pour Astérix, il devrait être associé au dessinateur Jérémie Mebarki, auteur ces dernières années de toutes les illustrations d'Astérix en dehors des albums (publicité notamment). Ce duo saura-t-il trouver le ton juste et donner un second souffle à notre irréductible guerrier gaulois et à ses amis? C'est ce qu'on peut nous souhaiter à tous.