On connaît Théophile Gautier (1811-1872), grand romancier et poète romantique, auteur de Mademoiselle Maupin,  du Capitaine Fracasse, du Roman de la Momie et des célèbres vers du recueil Émaux et camées. Ses travaux de critique d’art et de fervent défenseur des beaux-arts méritent amplement d’être redécouverts. C’est ce que propose cette réédition illustrée et annotée du guide du musée du Louvre, rédigée par Gautier en 1867, alors que la seconde Exposition universelle de Paris ouvrait ses portes.

À travers une prose chatoyante, l’auteur nous invite à parcourir les salles et galeries de ce « sanctuaire de l’art » pour découvrir sous son œil d’esthète avisé les collections telles qu’elles s’offraient au public sous le Second Empire. Des différentes écoles de peinture (française, italienne, hollandaise et flamande mais aussi espagnole), selon un choix que seule guide la délectation visuelle, il donne une lecture qui loin de s’encombrer d’érudition favorise une approche directe de la forme et du coloris. Authentique entreprise de vulgarisation, ses descriptions vivantes, relevées d’anecdotes et de détails inattendus, constituent une initiation réjouissante à l’histoire de la peinture de la Renaissance au XIXe siècle. Par ses partis pris esthétiques, ce texte nous dévoile le musée imaginaire de Théophile Gautier : son goût des grands maîtres italiens de la Renaissance, son admiration pour le réalisme hollandais et particulièrement pour Rembrandt, son inclinaison pour les artistes de son siècle (Gros, Girodet, Géricault…).

Le musée du Louvre par Théophile Gautier 2x3 Acheter le livre sur Fnac.com